Drone au secours des nageurs téméraires

Date:

Les drones accomplissent une multitude de fonctions qui parfois, nous laissent sceptiques quant à leur utilité.

Cependant, à Pompano Beach, les responsables de la surveillance sur la plage ont trouvé une vocation qui pourrait être la plus louable de toutes celles que peuvent effectuer ces petits objets volants.

La Pompano Beach Fire Rescue vient de faire une étude de faisabilité afin de déterminer si ces drones ne pourraient pas servir de bouée de sauvetage pour les baigneurs trop téméraires qui se retrouvent en situation de danger.

Les secouristes croient que ces nouveaux appareils transporteurs seraient en mesure d’atteindre les baigneurs en position précaire avant que les sauveteurs y parviennent.

Le chef des pompiers, département sauvetage, précise que l’exercice ne vise aucunement à remplacer les gardiens des plages par ces petits planeurs.

« Ce que nous cherchons », indique John Jurgle, « c’est un outil permettant une intervention plus rapide lors d’une opération dans l’océan ».

« Les drones ne peuvent se substituer à nos gardes nageurs parce qu’ils ne pourraient opérer dans tous les scénarios qui surviennent en une année », ajoute John Jurgle.

Today en direct

Lors d’une simulation, Kerry Sanders, journaliste au réseau NBC, s’est transformé en nageur en détresse, au cours de l’émission du matin en direct du Today Show.

Il a reconnu que le tandem formé du sauveteur et de l’appareil volant pourrait sans le moindre doute, sauver des vies.

Si le drone atteint sa cible une vingtaine de secondes avant que le nageur y parvienne pour secourir la victime en détresse, cela pourrait effectivement faire toute une différence entre une perte de vie et un survivant.

Kerry Sander croit que l’approche du drone éviterait la panique du nageur, ce qui souvent est dévastateur dans le cas d’un sauvetage.

Lors de la simulation, deux drones ont été utilisés. Le premier a transporté un gilet de sauvetage qu’a pu agripper Sanders, qui se trouvait à 300 verges de la rive.

L’autre drone était muni d’une caméra permettant de transmettre en direct des images sur ce sauvetage.

Effectivement, le maître-nageur a rejoint Sander environ 20 secondes après que le premier drone eu dégagé la ceinture de sécurité pour le rescapé.

Ben Richardson, propriétaire de drones, précise que ces petits engins sont robustes et très fiables, capables de résister à des vents de 20 nœuds.

Richardson ne doute aucunement que les drones pourraient devenir des outils indispensables dans des situations très critiques.

Si les expériences sont totalement concluantes, il est bien possible que les services de sécurité des plages achètent des drones comme outil de sauvetage, créant l’effet boule de neige.

Une fois ces drones acquis, des sauveteurs seraient formés pour piloter à distance ces « bibittes » volantes.

Dépendamment de son équipement un drone du genre se vend entre 8 000 $ et 40 000 $.

John Jurgle croit que l’augmentation des ventes pourrait permettre d’en acquérir à moindre coût.

Les responsables de la plage de Pompano semblent de plus en plus convaincus qu’il est nécessaire d’ajouter cet outil par mesure de sécurité.

Tout indique que les premiers drones, dont la mission sera de sauver des nageurs en mauvaise situation, voleront d’abord à la plage de Pompano.

Ce sera une première.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

OURAGAN IAN : ÉVACUATIONS VOLONTAIRES

L’ouragan Ian s’intensifie rapidement et pourrait bientôt devenir de catégorie 4 avant de diminuer et atteindre la Floride.

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...