Des crèmes solaires bannies

Date:

L’utilisation de certaines crèmes solaires pourrait bien être interdite au cours des prochaines années ici en Floride. Si ces produits sont considérés comme un moyen de prévention contre le cancer face aux rayons ultra-violets du soleil, des experts ont découvert que des composantes de ces crèmes, laissées dans les eaux de la mer, empêchent la reproduction des récifs de corail.

L’oxybenzone et de l’octinoxate sont des éléments chimiques contenus dans certaines crèmes et sont nocifs pour les coraux.

Selon certains scientifiques, deux produits communément retrouvés dans ces écrans solaires sont en train de ruiner les récifs coralliens partout sur la planète.

Ici en Floride, c’est à Key West que se révèlent particulièrement les inconvénients de ces écrans solaires où on ne voit plus de reproduction de corail. C’est dans une étude de 2015 que le constat a été confirmé.   Près de 99 % de la nappe corallienne des Keys de la Floride est disparu au cours des 50 dernières années.

Les responsables de l’environnement de Key West se penchent sur la possibilité d’interdire, dans les limites de la ville, la vente de ces crèmes qui contiennent de l’oxybenzone ou de l’octinoxate.

Une proposition en ce sens a été  étudiée en 2018 par les commissaires de la ville et une décision pourrait être adoptée pour interdire définitivement ces produits toxiques. Si cette mesure est confirmée, les autorités de Key West donneront aux détaillants un an pour se conformer à cette loi sous peine d’écoper de pénalités et d’amendes.

Reef Relief, un organisme à but non lucratif, a lancé une campagne incitant les gens à ne pas recourir à ces écrans solaires en raison du contenu de produits chimiques. Reef Relief a même cité une étude de 2011 confirmant les dommages que ces crèmes produisent sur la vie marine.

En juillet dernier, Hawaii est devenu le premier États américain à  imposer cette mesure qui devra éliminer ces contaminants d’ici 2021.

Le Mexique a également procédé à ces interdictions tandis que les Palaos interdisent 10 produits chimiques couramment trouvés dans  les crèmes solaires.

Trente-deux pays se penchent sur ce phénomène qui devient de plus en plus préoccupant.

Les experts, qui étudient les inconvénients de ces produits, estiment qu’il existe suffisamment d’autres crèmes efficaces contre les rayons ultra-violets et elles sont disponibles chez Amazon, Wal-Mart, Walgreens et d’autres détaillants qu’on retrouve facilement.

Des représentants des compagnies distributrices de ces crèmes ont l’intention de faire valoir leur point de vue pour maintenir leur marché.

Face au mouvement déjà en marche, il serait surprenant qu’ils aient gain de cause.

 

Previous articlepage a suuprimer 1
Next articleHOROSCOPE 11 MARS

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...