Déguster en trois étapes faciles : goûter

Date:

Maintenant que la robe et le bouquet d’un vin n’ont plus aucun secret pour vous, il est grand temps de passer au dernier niveau.

Il y a tout un monde entre boire et déguster. Le second exercice demande rigueur et concentration. Si vous dégustez plusieurs vins, comme dans un salon des vins, il vous faudra cracher. Cela vous permettra d’être constant du début à la fin. Autrement quoi, les derniers vins risquent de profiter d’un jugement plus favorable que les premiers!

La dégustation du vin est rarement silencieuse! Les arômes ont besoin d’oxygène pour s’exprimer. C’est pourquoi on aspire de minces filets d’air alors que le vin est en bouche. Cette action, qui porte le nom de « grumer », donne souvent lieu à des sons peu gracieux! Mais dites-vous que vous donnerez ainsi un fier coup de main à votre nez dans sa quête à démystifier les odeurs. Aussi drôle que cela puisse paraître, on goûte avec la bouche (sucre, sel, amer, acide), mais c’est le nez qui perçoit les arômes!

La langue détecte quatre goûts, lesquels sollicitent différentes zones sur la langue. L’acidité est ressentie sur les côtés de la langue. Certains vins blancs ont l’acidité tellement vive qu’ils font grimacer. Vous salivez après votre gorgée de vin? Voilà qui est signe d’une haute teneur en acidité! Sous les quatre grammes de sucre par litre, peu nombreux sont ceux qui perçoivent la sucrosité dans leur coupe. Étonnamment, certains vins peuvent sembler salés, comme c’est le cas pour quelques blancs grecs. Mais il s’agit surtout d’exceptions. Enfin, l’amertume laissera, quant à elle, un arrière-goût plus ou moins marqué. Encore là, ce ne sont pas tous les vins qui en possèdent. Les amateurs de bières IPA, ces bières très amères, sauront l’identifier rapidement.

N’allez pas croire que votre travail s’arrête là! Il reste encore quelques éléments à analyser. La texture par exemple. Certains vins sont fluides comme de l’eau, tandis que d’autres sont plus gras, voire onctueux comme un lait 3,25 %. Plus un vin est sucré et riche en alcool, plus il semblera rond. La texture peut également être apportée par les tannins dans le cas des vins rouges. Justement, comment les identifie-t-on les tannins? Un vin très tannique donnera une impression de sécheresse en bouche, à la manière d’une pomme-grenade ou d’un thé. Certains vins en possèdent beaucoup moins comme c’est le cas pour le pinot noir. Après que le vin ait été avalé (ou craché!) et avant de crier victoire, un dernier élément reste à analyser : la longueur en bouche. Les arômes de certains vins semblent s’estomper rapidement, alors que d’autres semblent ne jamais s’évanouir. Dans le premier cas, l’on dira que le vin est court alors que dans le second, qu’il est long.

Finalement, n’oubliez pas que le critère le plus important est votre plaisir! Bonne dégustation!

Valle Central, Cabernet Sauvignon, Errazuriz (Environ 14 $)

Ce cabernet sauvignon de la vallée de Maipo au Chili est drôlement aromatique. Il offre des arômes distincts de mûre et de confiture. La bouche boisée, épicée et presque ronde est bien soutenue par des tannins plutôt charnus. Pratiquez-vous à compter les secondes — vous serez agréablement surpris par sa longueur persistante.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...