Coup de jeunesse pour Miss Piggy et Kermit

Date:

”Miss Piggy » et « Kermit » sont, pour la National Oceanic and Athmospheric Administration (NOAA), deux avions chasseurs de tempêtes, indispensables à la Floride durant la saison des ouragans.

Nommés affectueusement en l’honneur des célèbres marionnettes de “Sesame Street”, nos stars de l’aviation floridienne ont déjà 38 ans de service et cette performance leur a donné droit à une cure de rajeunissement de 42 millions de dollars.

Bien qu’entretenus minutieusement, les deux Lockheed WP-3D Orion avaient un sérieux besoin de renouveler certaines parties principales de leur structure. Et grâce aux fonds gouvernementaux libérés suivant la catastrophe de la super tempête Sandy en 2013, Miss Piggy et Kermit jouissent maintenant de quatre nouveaux moteurs Rolls-Royce leur permettant de rester en l’air plus longtemps dû à une consommation réduite en carburant.

Dans l’œil de la tempête

De nouveaux radars plus sophistiqués servant à mesurer la trajectoire et la force des tempêtes, font maintenant partie de la queue, du fuselage et du nez des appareils. Une fois qu’ils seront parés de leurs nouvelles ailes, on estime que ces braves héros pourront être en opération pour une autre décennie.

Ces avions sont hautement instrumentés et construits pour endurer une multitude de dommages lors des vols à travers les conditions climatiques défavorables. Ils doivent aussi assurer la sécurité de ceux qui les opèrent!

Kermit et Miss Piggy vont alternativement en mission. L’objectif est de pénétrer dans l’œil des tempêtes pour y libérer des petites bouées à travers des tubes stratégiquement installés sous le ventre de l’appareil. Ces balises recueillent des données importantes telles que la température de la mer, la vélocité des vents, la hauteur des vagues etc. Ces informations sont immédiatement transmises à la Division de recherche sur les ouragans.

Une mission de reconnaissance dure en moyenne neuf à dix heures à une vitesse de croisière d’environ 300 miles à l’heure. Alors, imaginez les turbulences à endurer!

L’équipage doit souvent voler trois ou quatre heures pour se rendre à une tempête dans les Caraïbes. Une fois rendus, les professionnels passent quelques heures à l’intérieur de la tempête afin d’amasser toutes les données possibles avant de retourner au bercail.

« Avec les nouveaux radars, nous serons en mesure de mieux voir les choses et de mieux réagir », a déclaré Devon Brakob, spécialiste à bord des missions de la NOAA.

Repos pour 2015

Les deux avions sont basés au MacDill Air Force Base à Tampa. C’est de là qu’ils ont bravé les tempêtes telles qu’Andrew, Floyd et Katrina. D’ailleurs, sur la queue de chacun, on retrouve plus d’une douzaine d’autocollants rouges au symbole d’ouragan, portant les noms de chaque tempête pénétrée. Pour la saison 2015, “Miss Piggy” est seule dans l’énorme hangar de MacDill, qui loge normalement les deux avions. Kermit est à Jacksonville au Fleet Readiness Center de l’US Navy, afin de recevoir ses nouvelles ailes. L’an prochain, il sera seul à investiguer les furies de Dame Nature pendant que sa consœur de travail subira à son tour l’opération finale de la cure de rajeunissement.

Les dirigeants de NOAA notent qu’ils n’ont jamais perdu un avion chasseur d’ouragan lors d’une mission, mais avouent qu’il y a des vols risqués et turbulents, parfois 100 fois plus raboteux qu’une montagne russe en bois!

NOAA possède également un avion Gulfstream IV qui survole les tempêtes pour fournir une image détaillée de l’atmosphère supérieure et des courants directionnels lors d’un tourbillon sévère.

L’année dernière, les scientifiques ont lancé, pour la première fois, des drones au cœur de l’ouragan Édouard. L’espoir était de recueillir des données afin d’aider les météorologues à comprendre pourquoi certaines tempêtes deviennent monstrueuses tandis que d’autres disparaissent. C’était aussi la première fois qu’un chasseur d’ouragan lançait des avions sans pilote au centre d’une tempête tropicale dans l’Atlantique.

Même si on s’attend que la saison des ouragans soit calme en Floride cette année, il faut toutefois être prêt à toute éventualité.

Et la fougueuse Miss Piggy l’est définitivement!

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

OURAGAN IAN : ÉVACUATIONS VOLONTAIRES

L’ouragan Ian s’intensifie rapidement et pourrait bientôt devenir de catégorie 4 avant de diminuer et atteindre la Floride.

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...