Cinq ans plus tard le parc aquatique encore retardé

Date:

Depuis près de cinq ans que la compagnie texane Schlitterbahn a fait une demande aux autorités de Fort Lauderdale pour construire le plus important parc aquatique de tout le Sud de la Floride.

La règlementation municipale et les dédales des autorisations ne sont jamais simples, particulièrement en Floride. Ce qui fait que même pas une seule pelletée de terre n’a encore été enlevée du site de l’ancien stade de baseball qui accueillait les Orioles de Baltimore durant les camps d’entrainement au printemps.

Comme si le temps perdu pour ce gigantesque projet n’était pas suffisant, la Commission municipale est confrontée, bien malgré elle, à un nouvel handicap qui n’était sûrement pas dans les plans.

Au moment où justement les commissaires approuvent enfin le projet Schlitterbahn, une société concurrente s’objecte à la réalisation de ce parc, soutenant que la municipalité a enfreint le règlement en ignorant le processus des appels d’offres.

Premier Parcs LLC, qui exploite une douzaine de parcs aux États-Unis, dont celui de Rapids Water Park à Riviera Beach, a, par la voix de son Président, Kieran Burke, indiqué que Fort Lauderdale n’a pas laissé le choix à sa compagnie de recourir à la justice pour faire respecter ses droits.

Malgré le consentement de la ville, on ne sait plus si ce projet sera concrétisé parce que Schlitterbahn a jusqu’au mois de juillet pour faire savoir si elle le réalisera ou non.

Il lui reste donc un peu plus de quatre mois, sans la moindre pénalité de retard, pour faire connaitre sa décision.

Ce qui signifie que si la Société texane décide de construire ce parc aquatique, ce n’est pas avant le milieu de 2018 que les portes s’ouvriront.

Les autres

Le procureur de l’entreprise concurrente, William Cea, soutient que la ville n’est aucunement liée par un contrat, ce qui lui permet d’accepter des propositions venant d’autres firmes.

Selon monsieur Cea, plusieurs entreprises auraient fait connaitre leur intention si la municipalité avait procédé par appels d’offres.

Le projet Schlitterbahn a été repoussé surtout parce que la Federal Aviation Administration tardait à donner son accord en raison de la présence du mini-aéroport voisin, lequel est sous la gouvernance de l’aéroport International de Fort Lauderdale-Hollywood.

Ce n’est que cette année que La FAA a donné son consentement après que la municipalité ait accepté d’acheter l’aéroport pour 12,1 millions de dollars.

Le terrain de 64 acres englobe le stade et le losange de baseball ainsi que le stationnement et le Lockhart Stadium où les Stricker disputaient leurs matchs de soccer.

Plusieurs organisations avaient manifesté leur intérêt pour cet immense emplacement.

Traffic Sports USA avait proposé de transformer le terrain de baseball en une académie de football tandis que la Ligue fédérale de baseball souhaitait, elle également, y ouvrir une académie de baseball.

Le complexe de Schlitterbahn prévoyait la construction de nombreux jeux d’eau, des glissoires dont l’une des plus longues au pays, d’un immense arbre abritant des chambres d’hôtel puis une entrée donnant des allures de château.

Les structures devaient pouvoir résister à des vents de 155 milles à l’heure.

Le Six Flags Atlantis à Hollywood a été fermé il y a 25 ans, en raison de la voracité des développeurs.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...