Autre contestation, Port Everglades

Date:

Les eaux des Everglades sont au centre de toutes sortes de contestations ou de batailles juridiques, autant pour la protection de l’environnement que pour la sauvegarde de biens essentiels, comme l’eau potable en particulier.

Un autre affrontement se dessine cette fois entre trois groupes environnementaux et une entreprise qui prévoit approfondir et élargir le chenal d’entrée du port.

Ces travaux visent à permettre aux plus grands navires de cargaison d’atteindre le port des Everglades.

Mais les environnementalistes, eux, veulent à tout prix protéger les récifs coralliens qui s’y trouvent.

L’Army Corps of Engineers forme un partenariat avec le comté de Broward dans cet objectif d’ouvrir davantage le canal qui, en même temps, risque de détruire 21 acres de récifs coralliens, tout en endommageant une plus grande surface encore.

Mauvaise expérience

Parce que les opposants se rappellent qu’un projet identique dans le Port de Miami avait largement affecté une zone beaucoup plus importante que nécessitaient les travaux originaux.

La mauvaise expérience au port de Miami est la preuve que l’on se soucie peu des dégâts causés au-delà de la zone prévue pour les travaux dessinés par les ingénieurs.

L’avocat des plaignants, Brettny Hardy, soutient que le dragage de ses eaux causerait un tord irréparable aux récifs qui constituent un trésor national depuis des décennies.

Me Hardy affirme qu’une analyse approfondie doit être faite avant que l’argent des contribuables soit dépensé pour desservir les transporteurs.

Le problème, c’est que le creusage transforme les coraux en un amas qui tourne au blanc, ce qui cause leur mort.

Le phénomène se propage sur des distances inacceptables.

Les plaintes sont déposées par la Miami Waterkeeper, le Centre pour la diversité biologique, la Fédération de la faune de la Floride et la Marketing Association distributrice d’équipements de plongée.

Leur demande ne va pas jusqu’à exiger que le projet d’élargissement et de creusage soit annulé. Ce que ces organismes revendiquent, c’est qu’un examen environnemental plus détaillé soit fait afin que l’on utilise tous les systèmes de protection nécessaires les plus poussés, afin d’assurer un maximum de protection pour épargner les coraux.

Le chef de direction du Port, Steve Cernak, tente de rassurer les contestataires en leur faisant savoir qu’un consultant indépendant, spécialisé en environnement, travaille avec les organismes de règlementation pour s’assurer que les erreurs survenues lors de dragages dans d’autres ports ne se répèteront pas lors des travaux dans les Everglades.

Déjà une autre contestation est en route pour que ces travaux ne transforment pas ce réservoir d’eau potable en une source polluée.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...