32.8 C
Miami
jeudi, juillet 25, 2024

La télé sportive du vide !

Date:

Le personnel de marketing et de communication du CF Montréal de la MLS, des Alouettes dans la LCF, les promoteurs de boxe, de lutte et je ne vous parle pas du handball ou du water-polo, doivent en faire des boutons.

Ou ils doivent être tout simplement frustrés, en beau joual vert, en calvaire.

RDS et TVA Sports ont mobilisé toutes leurs stars de leur galaxie de shows de plateau, tous les champions du cliché et de l’esprit étroit de clocher, tous leurs superlatifs et qualitatifs pour nous annoncer à l’unisson en même temps à 13 heures 47 le vendredi huit mars que… roulement de tambours… que Jake Allen a été échangé pour un choix de troisième ronde aux Devils du New Jersey. Comme culture de la télé sportive du vide, ça frôle un astérisque dans le livre du Guinness.

Tout ce beau monde, bien lavé, peigné et cravaté, est arrivé à l’antenne à sept heures le matin avec leurs beignes sous leur veston et ils ont quitté les plateaux à 15 heures 30.

Pour revenir en fin d’après-midi et en soirée pour nous répéter comme des perroquets qu’avec le départ du sympathique Allen, le ménage à trois des gardiens de but est fini. 

Comme la baissée du rideau du Festival Juste de rires, aux prises avec un redressement de faillite.

Pas un mot sur les autres sports, sinon qu’un pâle hommage entre deux commerciaux aux femmes de leur vie parce que le huit mars célèbre celles que nous avons de plus précieux au féminin hockey dans nos vies.

Vous comprenez pourquoi le personnel et les joueurs du CF Montréal et des autres doivent avoir une poussée de rougeole, la nouvelle maladie de l’heure pour les instituts pharmaceutiques et des docteurs.

Oui, il y a eu d’autres transactions dont la plus significative à mes yeux, celle qui a envoyé l’autre Jake, Guentzel de son nom de famille, des Penguins de Pittsburgh aux Hurricanes de la Caroline, les derniers tombeurs du Canadien jeudi soir.

Mais huit et demi d’antenne pour ça non, stop pour ça, j’en reviens encore pas.

Le Canadien n’a pas besoin de se payer des campagnes de pub ou de ventes de Molson chez Bell et sur Vidéotron, il a tout gratuit sur le bras et le plateau fleuri de leurs télédiffuseurs. 

Et j’ai ri tout seul sur le canapé de mon salon à la maison quand le dg du club, Kent Hugues, a déclaré dans son point de presse vers 15 heures 45 que, à part Allen, il n’avait pas songé à échanger son bien aimé défenseur d’expérience David Savard.

Et qu’aucune autre offre ne lui a traversé l’esprit et ne l’avait fait bifurquer de son plan quinquennal de la reconstruction avec son proprio Geoff, son boss Jeff et son coach Martin.

La mafia sportive du Canadien n’a pas fini de faire des p’tits.

Sors le fusil, Sancho !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

JEUX OLYMPIQUES : CÉRÉMONIE D’OUVERTURE

Plus qu’un dodo avant la cérémonie d’ouverture des JO...

DES DÉMOCRATES DE FLORIDE COUVRENT BIDEN D’ÉLOGES

Nikki Fried, la présidente du Parti démocrate de Floride,...

VINCENT RENTRE À LA MAISON 

Le Canadien m’impressionne. La maturité et la philosophie de travail...

Révélations fortuites sur la survie des baleines et 

Les océans, les baleines, les dauphins; un monde merveilleux...