Les Panthers efficaces partout

Date:

La spectaculaire transformation des Panthers va, semble-t-il, changer les goûts des amateurs de sport du Sud de la Floride.

Maintenant que les Dolphins ont remisé leur équipement, suite à une autre saison décevante, et que le Heat trébuche à tout moment, l’événement qui devient « in » est une visite au BB&T Center, lorsque les Panthers y sont.

Depuis que l’équipe se retrouve au cœur d’une nouvelle marque, les amateurs de sport prennent la direction de l’amphithéâtre.

En décrochant leur 12ème gain d’affilé à Edmonton, un 6ème en ligne sur la route, ce qui est une nouvelle marque, les Panthers portaient davantage à la hausse l’attente de leurs supporteurs dont le nombre gonfle de jour en jour.

La course aux billets se fait de plus en plus pressante. Dorénavant, il n’y aura plus beaucoup de sièges vides aux matchs des Panthers.

Si l’attention se porte sur l’incroyable succès d’un trio formé de Jaromir Jagr, un phénomène qui aura bientôt 44 ans, et de deux supers hockeyeurs, Jonathan Huberdeau, 23 ans, et Aleksander Barkov, 20 ans, il faut reconnaitre la remarquable contribution de la défensive à ce passage le plus étincelant dans l’histoire de cette équipe.

Luongo-Montoya

À 37 ans, Roberto Luongo garde le fort comme à ses meilleurs jours.

En ce moment, lui et Braden Holtby des Capitals de Washington, sont les deux meilleurs gardiens du circuit.

S’il se surpasse à chacune de ses sorties, Luongo est également un véritable mentor pour les quatre jeunes défenseurs de cette brigade.

Aaron Ekblad, Erik Gudbranson, Alex Petrovic et Dmitri Kulikov, tous âgés de moins de 25 ans, accomplissent une besogne colossale à côté de deux solides vétérans; Brian Campbell et Willie Mitchell.

Ajoutez à cela le travail sans bavure de l’adjoint de Luongo, Al Montoya, qui montre une impressionnante fiche et sept victoires en huit départs, et vous avez la meilleure défensive de la Ligue nationale.

Les statistiques des deux gardiens sont impressionnantes avec seulement 2.06 buts accordés par Luongo, qui montrait avant le match à Vancouver lundi, un dossier de 19 gains et 11 échecs tandis que son acolyte impressionne avec une moyenne de seulement 1,62.

Les six défenseurs ont tous des performances positives dans la colonne des plus et des moins, Aaron Ekblad, 19 ans, dominant avec +17 et le vétéran Brian Campbell avec +15.

Avec huit joueurs aussi efficaces pour défendre leur forteresse, on comprend mieux pourquoi les Panthers, avec une contribution religieuse des attaquants, n’ont accordé que 89 buts depuis le début du calendrier, un de moins que les solides Capitals et Kings.

Au cours de 11 de leurs 12 victoires d’affilées, ils ont limité l’adversaire à 11 petits buts.

Cette équipe avance comme un rouleau compresseur parce qu’elle domine aux deux extrémités de la glace.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...