20.2 C
Miami
mercredi, février 21, 2024

Les racines françaises de l’Amérique Nord, Sud, Antilles (1534-1763) – 3 de 4…

Date:

EN AMÉRIQUE DU NORD

Les tentatives de colonie en Caroline et en Floride

Avant même que la Nouvelle-France ne soit développée, il est interdit aux non catholiques français de s’installer dans le Nouveau Monde. Cependant, quelques exceptions leurs sont accordées pour les régions plus au sud. C’est ainsi qu’en 1562, un groupe de Huguenots (protestants français) avec à leur tête Jean Ribault, officier de marine, arrive dans la région de ce qui est maintenant Jacksonville en Floride. 

Un premier Fort Charles (Charlesfort), ainsi nommé en l’honneur du roi Charles IX, est construit plus au nord près de Beaufort en Caroline du sud. Le fort sera rapidement abandonné (1563).

Par la suite, René Goulaine de Laudonnière installe le fort La Caroline (1564) sur les rives de la rivière Saint Johns non loin de l’actuelle Jacksonville. C’est historiquement parlant, la première fortification construite (avant St. Augustine) aux États-Unis. En 1565, après le massacre de ses occupants par les Espagnols, le fort est capturé, occupé et renommé San Mateo. 

DANS LES ANTILLES 

À l’époque, le commerce du sucre tient une place importante dans l’économie des pays européens et les îles des Antilles sont considérées comme des lieux de prédilection pour la production de la canne à sucre. Pour la France, l’exploration et la colonisation de cette région commence bien avant celle du continent nord-américain. 

Île de Saint-Domingue et Haïti

L’année 1625 marque le début de l’implantation des Français dans les Antilles et tout précisément sur l’Île de Saint-Domingue, découverte par Christophe Colomb, puis également colonisée et exploitée comme Cuba par les Espagnols. Aujourd’hui divisée en deux États; Haïti et la République Dominicaine, elle fut à l’époque considérée comme la perle des Antilles. Après son indépendance le 1er janvier 1804, Haïti connait un déclin économique considérable et en a fait une des régions les plus pauvres de la planète.

Îles de la Martinique et de la Guadeloupe avec ses dépendances 

En 1635, à la même époque que les premières implantations en Acadie, on assiste à la colonisation de la Martinique avec Pierre Belain d’Esnambuc, et de la Guadeloupe (également découverte par Christophe Colomb) et ses dépendances (Les Saintes, La Désirade et Marie-Galante), et des îles environnantes de Saint-Barthélemy, Saint-Martin. Bien que revendiquées et parfois occupées par les Espagnols ou les Anglais, ces îles sont restées françaises au travers des siècles.

Autres îles des Antilles 

Dans les années 1650, plusieurs autres îles sont colonisées par les Français avant de devenir anglaises et indépendantes. Sainte-Lucie changera 14 fois de mains jusqu’en 1814, la Dominique est française jusqu’en 1763, Grenade jusqu’en 1783 avec une période anglaise de 1762 à 79, Tobago jusqu’en 1762. Quant à elle, Sainte-Croix est vendue au Danemark en 1733 et fait maintenant partie des trois Îles Vierges américaines.

Suite dans le prochain numéro du Soleil de la Floride.  

Sources : www.answers.com/topic/french-colonization-of-the-americas 

www.wikipedia.org

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

Accident d’avion sur l’autoroute Le 9 février, un accident tragique...

Garder son équilibre

Au sommet de la liste des passe-temps favoris des...

Le retour des algues sargasses en Floride

L’arrivée des jours chauds n’est plus très loin, et...

5 000 nouveaux logements à Miami ?

Un plan gigantesque de plus d’un mile de long...