26.8 C
Miami
lundi, juillet 22, 2024

Marché immobilier en Floride : le pire est derrière nous !

Date:

C’est en substance ce qu’a dit le Dr Brad O’Connor, Chef économiste chez Florida Realtors, lors du sommet annuel Florida Real Estate Trends en janvier 2024. Selon lui, le marché va lentement remonter grâce à la stabilisation des taux d’intérêts. Les acheteurs et vendeurs acceptent que les taux élevés ne baissent pas de sitôt.

Des taux élevés, la nouvelle norme ?

En effet, il n’y aura pas de baisse des taux d’intérêts pendant le 1er semestre 2024 au moins jusqu’au mois de mai, et peut-être une très légère baisse d’ici à la fin d’année. D’après les experts, les taux élevés oscillants entre 6 % et 7 % sont devenus la nouvelle norme, il va falloir que les acteurs du marché immobilier s’habituent car les taux ne baisseront pas brutalement dans les mois qui viennent. 

La Banque Fédérale américaine attend que le taux d’inflation américain baisse jusqu’à +2 %, mais les derniers chiffres en sont loin. 

Si l’inflation s’est calmée par rapport à 2022, elle reste aux alentours de +3,5 %, soit bien au-dessus de l’objectif de la Fed (voir notre article précèdent du 12 février 2024 sur ce sujet). 

Un ralentissement économique au niveau national…

Comme le rapporte Kim Hays dans un article du 19 janvier 2024 pour Florida Realtors, le Dr O’Connor, ainsi que l’économiste reconnu Sean Snaith, estiment que l’économie américaine montre des signes de ralentissement de sa croissance dans le futur. Pour autant, ils ne prévoient pas de vraie récession économique. L’économie américaine a résisté à la pandémie de la COVID-19 en évitant une vague massive de saisies hypothécaires, disent-ils, contrairement à 2008 : c’est le signe qu’un crash économique n’est pas envisageable. 

… Une économie floridienne solide

Par ailleurs, Sean Snaith affirme : « Je pense que la Floride est préparée pour surmonter n’importe quelle tempête économique nationale. Nous sommes prêts. » 

Les indicateurs sur lesquels l’économiste appuie son analyse sont variés : le marché du travail en Floride reste dynamique; la croissance de la population floridienne se poursuit au rythme de plus de 1 000 nouvelles personnes par jour; l’État du Soleil qui brille (Sunshine State) est encore très attractif pour les personnes en télétravail; et enfin, les retraités qui viennent s’installer ont un capital immobilier existant et sont donc peu concernés par les fluctuations du taux d’intérêt. 

L’immobilier résidentiel se porte bien

Dans ce contexte, le Dr O’Connor prévoit une légère hausse de l’activité immobilière en 2024. D’ailleurs, il y a eu plus de 200 milliards de dollars de transactions immobilières en 2023, soit beaucoup plus qu’en 2018, année prépandémique, et pas très loin des résultats de l’année exceptionnellement bonne de 2022. 

Il résume ainsi la situation devant une foule d’agents immobiliers venus l’écouter lors du sommet à Orlando : « Il y a encore beaucoup d’argent qui circule dans notre industrie. Nous ne sommes pas morts. »

L’immobilier commercial en difficulté

En revanche, la situation semble plus compliquée pour le marché de l’immobilier commercial qui devrait se contracter. D’après Sean Snaith, ce marché, et notamment les locations et ventes de bureaux, souffre encore d’une baisse d’attractivité liée au développement du télétravail, et cette tendance ne devrait pas s’arranger en 2024. 

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

QUOI FAIRE CE WEEK-END

MIAMI-DADE / BROWARD / PALM BEACH 19 JUILLET SUMMER IN THE...

Dernière chance !

Ce samedi 20 juillet est la dernière chance de...

CHALEUR EXTRÊME ET CERTAINS MÉDICAMENTS : COMBINAISON RISQUÉE

WLRN a rapporté que la chaleur extrême, que nous...

QUOI FAIRE CE WEEK-END

Comme toujours, une foule d’activités à faire à MIAMI–FORT...