Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

Image caption appears here

Add your deal, information or promotional text

LE RETOUR À LA VILLE

Durant le plus fort de la pandémie en 2020, les jeunes familles quittaient les villes pour s’installer confortablement en banlieue où l’achat de maisons unifamiliales permettait l’espace nécessaire au télétravail et à l’éducation des enfants. 

La demande a fait gonfler les prix et provoqué une pénurie d’inventaire de maisons à vendre à l’échelle nationale.

Le Home Building Geography Index (HBGI), qui représente la mesure trimestrielle des conditions de construction à travers le pays, démontre de nouveau, un changement qui pourrait se renforcer. Parmi les tendances observées, on note que la construction de maisons dans les marchés à plus forte densité commence à faire son retour, bien que la migration vers la banlieue pour l’achat de maisons unifamiliales se poursuive.

La part de marché de la construction multifamiliale montre une augmentation significative dans les petites villes et les zones rurales, tandis que l’émission des nouveaux permis de construction dans les grands marchés métropolitains a ralenti. 

Ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’une forte croissance de la construction résidentielle a été enregistrée dans les comtés où une large concentration de résidences secondaires existe !

 

La Floride dépasse la moyenne nationale 

Les prix des maisons aux États-Unis ont augmenté de 18,5 % d’une année sur l’autre au troisième trimestre en 2021. Dans huit régions métropolitaines de Floride, l’augmentation enregistrée vacillait entre 20,5 % et 34,7 % selon l’indice des prix des logements de l’Agence fédérale de financement du logement (FHFA HPI). 

Seule la ville de Boise, dans l’Idaho, a surclassé les cités floridiennes avec une hausse des prix de 37,3 % d’une année à l’autre.

Au moment où de plus en plus de travailleurs retournent au travail, un rebond de la demande de logements dans les centres métropolitains ainsi qu’une croissance continue en banlieue sont observés, selon le président de la NAHB (National Association of Home Builders), Chuck Fowke. 

Est-ce le moment de vendre ? Est-ce le moment d’acheter ? Aimeriez-vous investir dans l’immobilier dans le Sunshine State ? Dans l’espoir de vous éclairer, voici les marchés métropolitains de Floride qui ont le plus augmenté depuis l’an dernier, selon l’étude du FHFA.

1. Cape Coral-Fort Myers : 34,7 % d’augmentation 

2. North Port-Sarasota-Bradenton : 25,6 % 

3. West Palm Beach-Boca Raton-Boynton Beach : 25,5 % 

4. Tampa-St. Petersburg-Clearwater : 25,2 % 

5. Jacksonville : 23,3 % 

6. Fort Lauderdale-Pompano Beach-Sunrise : 22,4 % 

7. Miami-Miami Beach-Kendall : 21,2 % 

8. Orlando-Kissimmee-Sanford : 20,5 % 

À noter que la FHFA calcule les prix des logements uniquement à partir des données d’achats saisonniers ajustés, provenant de Fannie Mae et Freddie Mac.

Vous avez des questions sur l’immobilier en Floride ? Consultez les agents affichés dans les pages de ce journal ! 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Search