Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

Image caption appears here

Add your deal, information or promotional text

INFLATION ET MIGRATION

INFLATION ET MIGRATION

Nous n’avons pas besoin d’être un économiste pour savoir que lorsque la demande dépasse l’offre, les prix augmentent en conséquence. Depuis le premier trimestre 2020, le prix de vente médian des maisons unifamiliales en Floride est passé de 265 000 $ en janvier 2020 à 375 000 $ en janvier 2022, soit 42 % d’augmentation en deux ans.

Qu’ils soient résidents permanents en Floride ou snowbirds, l’augmentation agressive et continue des prix a dépassé la borne pour plusieurs acheteurs potentiels. La situation les a obligés à repenser s’ils peuvent se permettre d’acquérir une propriété, un condo ou une maison, ou s’il est plus raisonnable de rester locataires plus longtemps qu’ils ne l’auraient souhaité.

Partout aux États-Unis, « c’est la période la plus compétitive de l’histoire pour acheter une propriété, car les taux hypothécaires augmentent par rapport aux creux historiques et ce, dans un contexte d’aggravation de la pénurie d’approvisionnement », déclare l’économiste en chef de Redfin, Daryl Fairweather. « Les guerres d’enchères se sont intensifiées cette année après que les taux hypothécaires ont commencé à grimper ». 

La concurrence plafonnera probablement ou même diminuera si les taux continuent d’augmenter comme prévu. Les versements hypothécaires mensuels pour les nouveaux acheteurs sont déjà à un niveau record. 

Chère Floride !

Dans notre État, les propriétés dont le prix correspondait aux acheteurs d’une première maison est rendu astronomiquement élevé. Jennifer Warner, économiste et directrice du développement économique de la Florida Realtors Association, confirme que l’inventaire des maisons à vendre entre 200 000 $ et 249 000 $ est passé d’environ 10 000 maisons unifamiliales au premier trimestre de 2020 à un peu moins de 2 000 maisons au quatrième trimestre de 2021. Il en résulte que cette baisse d’environ 80 % de l’inventaire actif – couplée à une montée en flèche des prix, rend le marché global extrêmement difficile pour les personnes qui tentent de devenir propriétaires pour une première fois. 

Ils peuvent toujours se tourner du côté des condos ou des maisons en rangée, mais ce n’est pas tellement mieux. Le prix de vente médian d’un condo/maison en rangée était 205 000 $ au premier trimestre de 2020 et il rase les 272 000 $ au quatrième trimestre de 2021. Une hausse approximative de 33 % en deux ans.

Migration vers le Sud

En janvier 2022, Miami était la destination migratoire la plus populaire parmi tous les grands centres métropolitains américains. La donne demeure inchangée par rapport aux troisième et quatrième trimestres de 2021. 

Les villes ensoleillées de Phoenix, Tampa, Sacramento et Las Vegas sont généralement des destinations populaires, étant relativement plus abordables que la région de Silicon Valley en Californie et New York.  

À Miami, une maison typique se vendait 436 900 $ en janvier, en hausse de 18,1 % d’une année sur l’autre et dépassait la médiane nationale de 376 200 $. 

Le prix de vente médian de la même maison à New York était à 655 000 $. On comprend ainsi pourquoi les New Yorkais sont si enchantés de déménager leurs pénates vers le Sud !

Vous trouverez des experts francophones en immobiliers dans les pages de ce journal. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Search