Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

Image caption appears here

Add your deal, information or promotional text

LE PRIX DU MENSONGE EN FLORIDE

LE PRIX DU MENSONGE EN FLORIDE

L’industrie touristique de la Floride pourrait payer le prix qu’il en coûte lorsque le mépris de la vérité et la propagande débilitante de la division sociale s’installent et s’enracinent. 

Jamais on n’a entendu autant de touristes décliner la Floride comme lieu de prédilection pour y passer l’hiver. Ces derniers sont fatigués et surtout inquiets de voir des lois rétrogrades et irrationnelles prendre racine dans le Sunshine State. 

Les touristes ont changé avec les décennies. Les nouvelles générations tiennent maintenant davantage compte du climat social de l’endroit où elles se rendent et lorsque ce dernier devient trop toxique, elles sont plus susceptibles qu’autrefois de choisir un autre lieu où le soleil brille.

La prolifération de mensonges et de propagande pernicieuse qui se déverse sur la Floride pour justifier un retour en arrière de plusieurs décennies nous apparaît plutôt risquée pour l’avenir de l’industrie touristique. 

En février dernier a eu lieu en Floride une réunion des plus surréalistes : la Conférence d’action politique conservatrice. Il s’agit d’un grand rassemblement annuel d’élus républicains (pas tous, seulement ceux et celles qui y sont invités) rassemblant des milliers de militants prêts à s’abreuver de discours surprenants. 

Par exemple, que le président Biden, par son programme environnemental radical, avait rendu les États-Unis dépendants du pétrole russe et avait ainsi autorisé l’invasion de l’Ukraine en février dernier. 

D’après le Miami Herald, on y a aussi affirmé que la gauche radicale allait mettre fin à la liberté d’expression, détruire leur mode de vie. Toute la gouvernance du président élu Biden fait partie d’un programme marxiste, socialiste, communiste, qui s’attaque à notre civilisation. 

Toujours durant cette conférence, les politiques démocrates ont été comparées à la révolution cubaine et qu’il fallait défendre les valeurs traditionnelles contre les universités, les médias traditionnels et les entreprises puissantes.

CNN rapporte aussi qu’une prolifération d’allégations fausses, voire surréalistes, ont été tenues lors de cette conférence. Inutile de multiplier les exemples !

Construire un État sur le mépris de la vérité, de l’intelligence humaine, sur la prolifération de propagande haineuse et toxique n’a rien pour attirer les touristes dans le futur. 

Tout ce délire ne pourra que repousser la nouvelle génération de  touristes, car le climat social compte maintenant dans leur choix de destination. 

Fabiola Santiago du Miami Herald écrivait : « Préparez-vous, c’est de retour aux années 1950 et à la culture des femmes soumises et des hommes dominants, des gays dans le placard et des Noirs qui ne parlent pas de racisme, […] » 

Dans l’histoire, le mépris de la vérité a toujours eu un prix élevé.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Search