22.8 C
Miami
mardi, mars 5, 2024

Réseaux sociaux en Floride : interdiction et limitation 

Date:

Un nouveau projet de loi régissant l’usage des réseaux sociaux affectera presque tous les résidents de la Floride, s’il est adopté.

Les législateurs de l’État devraient en effet aller de l’avant avec une législation qui modifiera l’usage que nous faisons d’Internet. Dans le but de protéger la santé mentale des adolescents et des enfants de moins de 16 ans, il leur sera interdit d’avoir une activité sur les réseaux sociaux. Les adultes floridiens qui souhaiteront utiliser les médias sociaux devront, quant à eux, se soumettre à un scanner facial ou présenter une pièce d’identité.

En vertu de ce projet de loi, les entreprises devront faire appel à des programmes tiers afin de vérifier l’âge des utilisateurs. Les promoteurs républicains de ce projet de loi n’ont pas encore énuméré les entreprises qui devront s’adapter.

Cette législation est une priorité absolue pour le président de la Chambre législative, Paul Renner. Le projet de loi bénéficie d’un large soutien biparti et est similaire à celui de d’autres États, à la différence qu’il n’autorisera pas le consentement parental, ce qui en fera la législation la plus stricte au pays. Même si un parent donne son consentement, les adolescents et enfants de 16 ans et moins ne pourront aucunement utiliser les médias sociaux. 

Plusieurs juges fédéraux ont déjà statué, invalidant l’adoption de lois similaires en vigueur dans d’autres États, tels l’Ohio et l’Arkansas. Le premier amendement prévoit de larges protections en matière d’expression.

Bob Corn-Revere, avocat depuis 40 ans et spécialiste des questions de liberté d’expression et du premier amendement, souligne que « l’État ne peut pas simplement baisser le rideau et dire : vous ne pouvez rien lire à moins que nous ne vous le permettions. » 

Les défenseurs de la liberté d’expression croient que la Cour suprême des États-Unis empêchera l’application de cette loi, à moins d’annuler des décennies de décisions passées sur le premier amendement.  

L’affirmation selon laquelle les réseaux sociaux sont à l’origine d’une augmentation de suicides et de dépressions chez les adolescents fait l’objet de recherches et de débats. Plusieurs pays où les réseaux sociaux sont populaires n’ont toutefois pas connu cette augmentation.

Les juges, qui ont rédigé le Communications Decency Act en 1996 afin de protéger les enfants des contenus sur Internet, ont écrit : « L’intérêt du gouvernement à protéger les enfants ne justifie pas une suppression inutilement large de la parole adressée aux adultes ». 

Net Choice, une coalition de sociétés de médias sociaux comprenant Meta, X et TikTok, a contesté les lois des autres États et a pris position contre le projet de loi présenté en Floride. « C’est le gouvernement qui interdit l’accès à l’information aux adolescents de Floride et à tous les Floridiens en général », a déclaré Carl Szabo, vice-président et avocat général de l’organisation Net Choice. « C’est le genre de choses que l’on voit dans les régimes autoritaires, pas dans les États libres comme la Floride. » 

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

L’affaire Jeffrey Epstein refait surface Le gouverneur Ron DeSantis a...

Le Broadwalk et la plage d’Hollywood appartiennent aux snowbirds !

Dans un contexte faisant état des étudiants de la...

Attention aux allergies !

Le phénomène climatique El Niño est un événement périodique...

Hausse du nombre de biens immobiliers à vendre

D’après Brad O’Connor, chef économiste pour la fédération professionnelle Florida...