Plus beau, plus chaud cet hiver

Date:

La température sera plus chaude, plus belle et plus sèche cet hiver en Floride. C’est ce que prévoient les météorologues. Ils confirment que la prochaine saison n’aura rien de semblable à ce que l’on a connu l’an dernier, alors que le climat se pliait aux caprices d’El Niño.

Il est d’ailleurs fort probable que La Niña fasse son apparition ce qui favorise du temps plus agréable.

Les spécialistes estiment à 70 % les chances que La Niña laisse ses empreintes sur la Floride et sur tout le territoire des États-Unis.

Selon le bureau des prévisions de Miami, les Floridiens et les touristes pourront profiter de plus de journées ensoleillées et le temps doux persistera.

En un mot, l’hiver sera ce que l’on attend de la Floride.

Il faut admettre que l’an dernier, la chaleur n’a pas été vraiment au rendez-vous ici, tandis que dans les régions plus au nord, tant aux États-Unis qu’au Canada, le froid avait persisté.

Selon le météorologue Robert Molleda, la période la plus clémente influencée par La Niña, s’étendra du début de décembre jusqu’à la fin février. Il rappelle que l’an dernier, El Niño avait provoqué beaucoup plus de pluie que d’habitude en Floride et avait causé une fraiche constante.

Les terrasses des restaurants et des bars étaient très souvent désertes et c’est le cas de le dire que les gens veillaient moins tard.

Robert Molleda rappelle que la visite de La Niña est estimée à 70 % mais que d’ici quelques semaines, les prévisions seront plus précises. Reste que les perspectives sont encourageantes et que les météorologues sont plutôt optimistes.

Record

Mais il y a bien pire.

Il y a aura bientôt sept ans, la Floride connaissait la période de froid la plus intense de son histoire.

En janvier 2010, le mercure était descendu à 5,5 degrés Celcius à Key West, du jamais vu depuis 1873, tandis qu’à Miami la température avait, pour la première fois en 82 ans, chuté à 3 degrés Celcius.

La vague avait duré une dizaine de jours. Les pertes en culture et agriculture s’élevaient à des centaines de millions de dollars.

L’Organisation météorologique mondiale avait indiqué que la vague de froid qui s’était abattue sur la partie de l’hémisphère Nord, notamment en Floride, était due à un phénomène rare causé par un blocage de la circulation d’air.

Ce blocage se caractérise par un changement du sens de la circulation de l’air, qui, en hiver, se fait habituellement d’ouest en est dans l’hémisphère nord.

Mais à ce moment, l’air avait changé de direction pour circuler du nord au sud. Donc, selon les spécialistes, lorsque cette ondulation est très vaste à l’échelle planétaire, elle persiste plusieurs semaines et c’est à ce moment que l’on parle de blocage.

Ce virage est inhabituel et peut se produire une fois à tous les 30 à 50 ans, racontait alors Omar Baddour, météorologue de l’Organisation mondiale.

Et justement cette année-là, El Nino était venu s’installer chez-nous comme il l’a fait l’an dernier pour gâcher une partie de l’hiver.

Vive La Niña.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...