23.9 C
Miami
lundi, janvier 30, 2023

La Floride favorisera-t-elle les Canadien

Date:

Que réserve le monde du tourisme canadien pour la Floride, au cours de l’hiver prochain?

Les commerçants de tous les secteurs doivent certainement se poser la question, en raison de la dévaluation du dollar par rapport à la monnaie américaine, de la baisse du nombre de Canadiens qui ont franchi les frontières de l’Oncle Sam l’an dernier sans compter les craintes du Zika.

À la mi-juillet de cette année, le huard était descendu à 76,7 cents US ce qui a incité les vacanciers à considérer d’autres destinations.

L’hiver dernier, les États-Unis, particulièrement la Floride, avaient accueilli le moins de Canadiens en six ans. Ce déclin s’était amorcé à la fin de la dernière année pour se poursuivre durant les premiers mois de 2016.

Le déclin qui s’est amorcé l’an dernier s’est poursuivi durant les trois premiers mois de 2016. En 2015, ce sont 4,38 millions de canadiens qui ont franchi la frontière américaine pour au moins une nuit.

D’autre part, 3,8 millions de Canadiens voyageaient vers une autre destination que les États-Unis.

Évidemment que la faiblesse du huard a contribué à faire le plein de visiteurs au Canada, dont 20% de plus d’Américains.

On se rappelle qu’en 2013, lorsque les deux monnaies étaient à parité, l’absence d’Américains en sol canadien s’était fait sentir.

Un autre facteur a contribué à la baisse de visites des Canadiens aux USA. Les transporteurs aériens du pays tel Air Canada, West Jet et Sunwing ont augmenté le nombre de vols vers des destinations internationales.

Les commerces, hôtels et les restaurants américains près de la frontière canadienne, ressentent aussi les effets néfastes de la faiblesse du huard.

Et cet été on enregistre une importante baisse de la clientèle québécoise, une baisse de 15 à 20 %.

Nouveau phénomène

Un phénomène nouveau s’est instauré devant la réticence des Canadiens à franchir les douanes américaines. Les commerces, qui ne peuvent se passer de l’affluence de ces visiteurs, ont commencé à offrir des forfaits et des rabais aux Canadiens.

C’est le cas au Vermont et au Maine puisque 1,29 millions de Canadiens ont franchi les barrières américaines pour un séjour d’au moins une nuit, entre juin et août l’an dernier.

Mais cela va plus loin.

À Kissimmee en Floride par exemple, près de Disney, des établissements offrent aux Canadiens, présentant une attestation de résidence, des rabais dépendamment des dates. Dans certains cas ces baisses vont jusqu’à 30%.

À Scottsdale, en Arizona, une campagne lancée sous le thème Loonie Love ou pour l’amour du huard, accorde aux Canadiens des rabais dans les hôtels, à des événements et des spectacles, puis dans les restaurants et même aux golfeurs.

Si le tourisme canadien est le plus important marché international dans ce domaine pour l’Arizona, on peut dire qu’il est un facteur de haute importance pour la Floride également.

En Floride, malgré la diminution de la clientèle canadienne l’an dernier, on n’a pas encore vu d’incitation de la part des commerces pour attirer davantage de Canadiens, l’hiver prochain.

Peut-être que le signal lancé par d’autres États n’a pas encore atteint le Sud-est américain.

Reste qu’avec un dollar qui vivote toujours dans les 0.75 cents, il serait peut-être utile qu’un organisme quelconque donne le signal de départ.

Tous en bénéficieraient.

Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

SEPT ÉTAPES DE VOTRE ACQUISITION EN FLORIDE

Si vous êtes un acheteur étranger, qui cherchez à...

LES SUCCESSIONS, (partie II)

Dans notre première chronique, nous avons succinctement expliqué ce...

BONNE BIÈRE… BONNE BOUFFE… PROPRIÉTAIRES QUÉBÉCOIS !

Anne-Marie Roy et Alex Caron, propriétaires de SNO Microbrasserie...

CROISSANCE HISTORIQUE EN FLORIDE

La Floride est maintenant l’État ayant la croissance démographique...