Broward tient aux Panthers

Date:

À toute fin utile ce ne seront pas les commissaires du comté de Broward qui chasseront les Panthers de leur domicile de Sunrise.

Pas besoin de chercher de midi à quatorze heure pour réaliser que ce sont plutôt les partisans désabusés qui scelleront le sort de cette équipe renouvelée et de plus en plus performante.

Depuis le printemps dernier, l’avenir immédiat des Panthers en Floride reposait un peu beaucoup sur la décision que devaient prendre les autorités du comté, relativement à un accommodement financier proposé par les propriétaires de la concession.

Un spécialiste en fiscalité, mandaté pour étudier les avantages ou les inconvénients d’un départ éventuel des Panthers, a tranché.

En résumé, sa conclusion indique que le déménagement de l’équipe, vers d’autres cieux, placerait le comté de Broward dans une situation économiquement précaire parce qu’il lui en coûterait davantage d’entretenir un amphithéâtre vide que d’aider ce locataire en lui accordant certains privilèges financiers.

La décision n’est pas finale mais une majorité de commissaires ont déjà manifesté leur intention de suivre les conseils du fiscaliste.

Précisons que les actionnaires de l’équipe n’ont jamais brandi la menace de déménager pour obtenir davantage. Au contraire.

En février dernier, l’un des propriétaires, Doug Cifu, affirmait au Soleil de la Floride, sa conviction que les deux partis trouveraient un terrain d’entente.

Aujourd’hui, le maire Tim Ryan déclare que de garder sa seule équipe professionnelle est un atout inestimable pour Broward.

Les commissaires devront, d’ici la fin de 2015, voter sur la proposition renouvelée de l’équipe, entente qui devient plus acceptables pour les autorités du comté laquelle s’étendrait jusqu’en 2028.

La demande se chiffre à 86 millions de dollars, sur un bail d’environ 13 ans. Ce qui veut dire que les versements dans les coffres de l’équipe seraient de 6,6 millions de dollars annuellement.

Ces fonds seraient pigés à même les revenus de la taxe de 5% sur les nuitées dans les hôtels et les argents devant servir pour les attraits et installations touristiques.

L’amphithéâtre du BB&T Center a été construit en 1990 pour les Panthers et reposait sur un accord garantissant l’appui financier du comté de Broward.

La hausse importante et inévitable des coûts, force les nouveaux propriétaires à demander un ajustement sensible des avantages monétaires, d’autant que les amateurs boudent l’équipe pour on ne sait combien de temps encore.

À date, 66 millions de dollars ont été investis pour transformer cette équipe tout en améliorant de nombreux services dans l’enceinte.

En injectant ces millions de dollars, le comté de Broward demande un retour si un jour l’équipe trouve une certaine rentabilité.

Les conditions

Photo Josée Pouliot

L’une des clauses de l’accord prévoit que, si l’équipe était un jour vendue, elle verserait au comté, 10 % du coût de cette transaction.

Au cours des six prochaines années, les Panthers paieraient à Broward, 10 % des revenus bruts, si ses encaisses atteignent annuellement les 145 millions de dollars, et 10 % pour les saisons subséquentes, si ces chiffres bruts touchent les 170 millions.

Également, on demande à l’équipe de faire en sorte que la Ligue nationale tienne son match des Étoiles une fois d’ici 2022 et qu’elle dépense 1,5 millions pour le développement du hockey mineur dans Broward.

Les Panthers seront autorisés à mettre fin à ce pacte dans huit ans s’ils n’obtiennent pas les résultats financiers escomptés.

Pour que cette clause devienne légitime, les propriétaires devront démontrer que les pertes atteignent les 100 millions de dollars sur une période de sept saisons.

Le BB&T Center est entouré de 88 acres de stationnement. Le comté voudrait pouvoir les développer en y construisant un complexe de divertissements.

Toute cette avenue rassure les vrais amateurs qui se déplacent encore pour encourager les Panthers qui, faut bien le dire, sont maintenant condamnés à accumuler les victoires.

Il reste à voir si cette équipe finira par gagner sur tous les fronts.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...