Après les opioïdes, le Xanax et le Valium

Date:

La consommation épidémique d’opioïdes ne fait que s’aggraver.

Le mal est répandu partout

Mais cette drogue n’est pas seule à provoquer une dépendance. Des chercheurs viennent de lancer un cri d’alarme sur la consommation de produits sur ordonnance qui sortent des pharmacies à la tonne.

Une prévention fait la manchette quant à la consommation des sédatifs Xanax et Valium.

Connus sous le nom benzodiazépines, ces antidépresseurs commencent à faire des ravages en raison de la facilité de les obtenir par prescription d’un médecin.

La situation s’est largement aggravée au cours des dernières années selon la Dre Anna Lembke, professeur en psychiatrie et de sciences du comportement à la prestigieuse Stanford University School of Medecine.

Elle révèle que ces médicaments sont hautement addictifs et potentiellement mortels, ce que les consommateurs ignorent.

Dre Lembke condamne les médecins qui prescrivent allègrement le Xanax et le Valium sans en connaître les dangers et surtout, sans être soucieux de prévenir leurs patients de ce danger.

Les benzodiazépines traitent l’anxiété, l’insomnie, le stress, mais à forte dose, elles créent une véritable dépendance.

Les prescriptions ont augmenté de 67 % entre 1996 et 2013 atteignant 13,5 millions. La quantité de ces médicaments obtenus par prescription a plus que triplé au cours de cette même période. Ce qui fait que de plus en plus de gens deviennent dépendants et sont victimes de surdose.

Ces surdoses ont été multipliées par sept entre 1999 et 2015 passant de 1 135 à 8 791 décès.

La docteure Lembke soutient que comme pour les opioïdes, les consommateurs surestiment les bienfaits des benzodiazépines tout en sous-estimant ses risques.

Lorsqu’elles sont consommées tous les jours sur une longue durée, elles développent une tolérance et une dépendance. Dans ces cas, le médicament devient inefficace et peut même aggraver l’anxiété et l’insomnie. Les dangers s’accentuent lorsqu’on le consomme avec des opioïdes ou de l’alcool, affirment les chercheurs.

Le risque augmente également s’il est absorbé en même temps que d’autres médicaments, ce qui exige une consultation avec son médecin en autant que celui-ci soit renseigné sur les conséquences, insiste Bruce Goldman, directeur des services de traitement de la toxicomanie au Zucker Hillside Hospital à Glen Oaks dans l’État de New York.

Selon les spécialistes, il existe des traitements plus efficaces contre l’anxiété chronique. Mais des gens en dépendent depuis tellement d’année qu’ils en sont devenus des consommateurs compulsifs.

La Dre Lembke recommande une consommation d’une ou deux fois par semaine. Elle soutient qu’une utilisation plus fréquente devrait être limitée à une courte durée entre deux et quatre semaines.

« Si vous êtes une personne qui consomme de la benzodiazépine pour passer une bonne journée, vous devriez penser sérieusement à abandonner », ajoute-t-elle.

La dépendance crée d’autres problèmes. comme augmenter les doses pour obtenir les mêmes effets.

Trop de médecins inconscients des dangers de ce produit prescrivent ce médicament pour permettre aux utilisateurs d’avoir une provision dépassant la normale. Dans ces cas, il est évident que les consommateurs sont devenus dépendants.

Aujourd’hui des gens achètent des formes synthétiques très puissantes sur internet, ce qui hausse le risque de surdose et élimine tout contrôle.

Selon Dre Lembke, les fournisseurs de soins de santé devraient être tenus de vérifier une base de données sur les ordonnances avant de délivrer une prescription pour vérifier si le patient n’est pas dépendant.

Que ce soit en Floride ou au Canada, le mal est le même.

Previous articlepage a suuprimer 1
Next articleHOROSCOPE 11 MARS

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...