Bien-Être et Harmonie

Cette habitude, dont le terme médicale est l’onychophagie, remonte souvent à l’enfance et c’est certainement un de ces petits troubles du comportement très courant dans nos sociétés, mais le moins souvent prise en considération par les psychothérapeutes.

« Leader », un mot anglais actuellement très à la mode signifiant tout simplement « meneur », que l’on doit dans une certaine mesure, ne pas confondre avec un autre mot anglais tout aussi à la mode; celui de « Boss » qui lui indique le patron, le chef.

Au moment où le printemps pointe son nez et les habillements deviennent plus légers, c’est aussi un moment de vérité pour les quelques livres en surplus accumulées durant l’hiver. Chaque spécialiste des régimes amincissants le sait bien et propose « sa » solution qui sans aucun doute ne peut être que la meilleure et la plus efficace!

Qui dans sa vie n’a pas souffert de verrues? Poser la question c’est dans une certaine mesure y répondre. En effet, on échappe très rarement à ces excroissances non douloureuses mais disgracieuses. Elles sont très souvent multiples et siègent de préférence sous la plante des pieds, sur les mains, parfois sur le pourtour des ongles, mais aussi aux poignets, aux coudes et aux genoux. Les verrues sont dues à un virus et dans la majorité des cas elles sont bénignes, mais il faut savoir qu’il existe des souches virales dont des effets sont plus graves, surtout quand on les retrouve sur l’utérus, le larynx ou encore la bouche.

Être sérieux est devenu une norme sociale. On peut même penser que cela est également de mise dans le domaine des relations intimes et sexuelles et que badiner avec le sexe n’est pas bien vu. La sexualité est d’une part devenue un espace très médiatisé et d’autre part, la jouissance érotique semble pour ainsi dire sous contrôle et sacrifiée sur l’autel de la performance. Ceci dit peut-on avancer l’idée que la relation sexuelle doit se vivre comme un jeu pour qu’elle soit satisfaisante pour les deux partenaires… cela n’est pas plus vrai et cela n’est pas forcément la solution. En règle générale il faut bien considérer que la sexualité est à la fois la résolution d’un besoin naturel mais aussi la phase finale d’une conquête réciproque où le jeu de la séduction peut prendre des formes différentes et où le rire a toute sa place.