×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Le baseball se rapproche du Sud de la Floride.

Les travailleurs de la construction triment 20 heures par jour pour livrer à temps, le nouveau stade qui dans deux semaines, accueillera les Nationals de Washington et les Astros de Houston.

Ils sont 650 à besogner pour permettre la présentation du premier match hors concours prévu le 28 février prochain.

Les travaux accélérés devraient permettre aux amateurs de se rendre au stade dès le 18, pour assister aux premiers exercices des joueurs des deux équipes.

Depuis 2002, les Marlins de Miami s’entrainent au stade Roger Dean de Jupiter, inauguré en 1998. Les Cardinals de St-Louis y logent depuis sa construction. Les Expos de Montréal y avait élu leur domicile du printemps entre 1998 et 2001.

De nombreux chefs d’entreprise ont appuyé ce projet sachant que sa réalisation stimulerait le tourisme, sans compter que ces camps susciteront beaucoup d’intérêt entre les deux équipes de Jupiter, les Marlins et les Cards, et les deux formations de Palm Beach, les Nationals et les Astros.

135 millions

Le comté de Palm Beach a consenti 135 millions de dollars dans ce projet pendant que les organisations de Washington et Houston acceptaient de financer les sommes supplémentaires pour en arriver aux 148,6 millions nécessaires.

L’argent, consenti par le comté, provient de la taxe perçue sur les séjours hôteliers locaux, taxe servant à promouvoir le tourisme comme cela se fait dans les trois comtés du Sud de la Floride.

Le projet ne s’est pas réalisé en un tour de main puisque le choix de l’emplacement a longuement fait défaut. Au départ, on voulait implanter le complexe à Lake Worth, mais les citoyens s’y sont objectés craignant une circulation trop dense et régulière dans leur environnement. La municipalité a alors refusé de céder le terrain aux deux équipes.

Les nouvelles installations sont situées sur une ancienne décharge de déchets. Il en a coûté 11 millions de dollars pour décontaminer le site.

Mais les férus de ce sport, qui viennent des municipalités plus au sud, auront presque 40 milles de moins à parcourir aller-retour pour voir les Nationals et les Astros, au camp d’entrainement plutôt que se rendre à Jupiter.

Le complexe de 160 acres juste au coin de la 45ème rue et du chemin Haverhill, à Palm Beach, deviendra l’un des plus beaux des Ligues majeures.

Les Canadiens, surtout les nostalgiques des Expos et les centaines de milliers de partisans des Blue Jays de Toronto, adorent le baseball et profitent des camps d’entrainement pour renouer avec ce sport.

Lorsque les Orioles de Baltimore s’entraînaient au Stadium de Fort Lauderdale, près du boulevard Commercial, ils étaient nombreux les Canadiens et les Québécois à fréquenter l’endroit.

Depuis 2009 toutefois, ces amateurs sont privés de cette activité puisque les Orioles ont décidé de quitter car le comté de Broward refusait d’apporter des améliorations aux installations devenues vétustes.

Ce stadium était l’un des plus anciens de la Ligue des Pamplemousses.

Les Yankees de New York y avaient tenu leur camp de 1962 à 1992 et les Red Sox de Boston en 1993, ce qui indique bien que les accommodements faisaient vraiment défaut.

Le nouveau parc de Palm Beach est ultra-moderne avec ses 6 500 places, des loges privées, des restaurants et des espaces de détente. Aussi, 1 000 places contournent la clôture du champ extérieur.

Chacune des équipes, les Astros et le Nationals, disposeront de trois terrains et de vestiaires dignes des Ligues majeures.

Ce complexe ne servira pas uniquement pour le baseball puisqu’il comprend un parc municipal, des aires de jeux, quatre terrains de basketball et un sentier de marche de près deux milles de long.

Il servira donc la communauté en tout temps.

Les deux organisations de baseball se seraient engagées à occuper les lieux pour une période de 31 ans. Le retour sur l’investissement ne fait pas de doute.

Pour informations sur le calendrier joutes, prix des billets et directions, consultez le www.ballparkpalmbeaches.com

Save