Info Express:

  • La bataille des devises

  • Présentation des maillots de bain 2018!

  • La crise des opioïdes empire!

Malgré un printemps tardif, le septentrion a rappelé les Snowbirds vers leur «  vrai » chez eux. La saison touristique hivernale a déjà tourné le dos à la Floride, mais l’action continue pour ceux qui y résident.

Le 14 avril dernier, le Soleil de la Floride s’est entretenu avec Daniel Veilleux, président et chef de la direction de la Desjardins Bank. Il a tracé un bilan de la saison 2016-2017, jeté un coup d’œil sur l’économie et partagé avec nous, des nouveautés qui feront le bonheur des clients.

Regard sur la saison

« On ne peut se le cacher, durant les saisons 2015-2016 et 2016-2017, le volume d’achalandage a diminué sur les années précédentes. En janvier, février et mars 2017, nous avons enregistré une baisse de près de 20 % à notre succursale d’Hallandale » raconte Monsieur Veilleux qui n’est aucunement inquiet.

« Il y a la faible valeur du dollar canadien, mais aussi il y a l’effet de nos services mobiles qui sont devenus très populaires. Les gens n’ont plus besoin de se déplacer autant pour effectuer leurs transactions bancaires.  Il faudra attendre un peu pour voir si le volume monétaire a diminué afin de vraiment comparer. »

Nul doute que les clients de la Desjardins s’adonnent à la numérisation. Monsieur Veilleux raconte qu’en 1992, à l’ouverture de la Desjardins Bank en Floride, la moyenne d’âge des clients était de 74 ans. Aujourd’hui, en 2017, elle est de 64 ans et pratiquement tous sont familiers avec l’internet et le numérique.

L’application mobile Desjardins Bank permet effectivement de déposer des chèques, faire des virements, des paiements et consulter son compte sans aller à la succursale. En plus, les détenteurs d’une carte de guichet Desjardins Bank peuvent effectuer des retraits sans frais aux 1 000 guichets Presto situés dans les magasins d’alimentation Publix en Floride.

Regard sur le Huard

Avec tout ce qui se passe au niveau mondial et avec de dollar américain qui vient d’enregistrer sa plus mauvaise performance trimestrielle depuis 2010, prédire la valeur du huard peut être un exercice épineux et délicat. Les facteurs influents sont nombreux, instables, mais Monsieur Veilleux explique que selon les experts, le huard devrait continuer la trajectoire envisagée pour 2017, soit aux environs de 1,30 - 1,35.

En dépit de l’écart non négligeable entre les deux devises, le président de la Desjardins Bank confirme qu’il est encore avantageux pour les investisseurs immobiliers de faire des acquisitions en Floride.

Regard sur les nouveautés

La Desjardins Bank a célébré ses 25 ans le 28 février dernier.

Depuis septembre 2015, quatre succursales desservent adéquatement la population et l’évolution constante des services mobiles rendent l’institution bancaire accessible de partout.

« Nous ne suivons pas la parade, nous sommes dans la parade! Et les gens s’adaptent rapidement à cette progression technologique» renchérit le président de la banque.

D’ailleurs, cinq guichets de type nouvelle génération seront installés aux succursales dans les semaines qui suivent. Fini les enveloppes de dépôt, tout est simplifié et davantage sécuritaire contre les fraudes de tous genres.

Malgré les grands titres, le sérieux de son emploi et le bureau en coin à l’étage supérieur, Daniel Veilleux est un homme des plus charismatiques et terre à terre et qui soit. Depuis sept ans, il appelle la Floride son chez-soi.

La banque est très impliquée dans les activités sociales francophones en Floride et le président participe personnellement à une multitude d’événements culturels et éducatifs comme les missions commerciales de la Chambre de Commerce Québec Floride où Desjardins Bank est aussi le principal commanditaire. Les brunchs-conférences destinés aux visiteurs et Snowbirds, Canada Day in Miami, qui aura lieu le 29 juin dans le cadre des fêtes du Canada 150, le partenariat avec Jean Forand du Club Tropical pour les transports gratuits à partir de la succursale de Boynton Beach pour ceux qui assistent aux spectacles. La liste est trop longue pour tout énumérer. 

Et maintenant que la haute saison est terminée, il est temps de penser à l’an prochain et de refaire le plein d’énergie. Une visite au Québec parmi les membres de la famille s’impose.

…Grand-papa semble avoir bien hâte de retrouver sa petite rouquine, âgée de 14 mois!