Info Express

Le mercredi 15 mars, pour une deuxième fois depuis l’élection de Trump à la présidence, la Réserve fédérale américaine a relevé ses taux d’intérêt. C’est en fait la troisième hausse depuis la crise financière en 2008.

Puisque l’économie du pays se porte bien et que le taux de chômage se maintient sous les 5 %, il faut éviter la surchauffe de l’inflation avant qu’elle commence à faire des bulles car la politique expansionniste promise par Monsieur Trump se prête justement à cette recette.

Suite aux deux jours de réunion du comité politique monétaire à Washington, le principal taux d’intérêt a augmenté d’un quart de point de pourcentage, la fourchette de son taux interbancaire au jour le jour, qui évoluera maintenant dans les environs de 0,75 et 1 %.

Avant décembre 2016, ce taux était à 0 % afin de stimuler la reprise économique.

Après avoir trimé tellement fort pour amener les voyageurs à la Havane, Cuba, à partir de Floride, voilà que deux compagnies aériennes suspendent indéfiniment leur service.

Silver Airways, basé à Fort Lauderdale, et Frontier Airlines, basé à Denver au Colorado avec départs de Miami International Airport (MIA), se retirent indéfiniment de ce marché.

Les dirigeants de Frontier ont indiqué que les couts pour les passagers sont plus élevés qu’anticipés et de l’autre côté, la demande pour cette destination est beaucoup plus faible que le laissait croire les sondages.

Une chose est certaine, c’est que la politique répressive du gouvernement cubain n’est pas favorable aux affaires avec les États-Unis ni avec le reste du monde.

Des 138 magasins JC Penney qui fermeront leurs portes, aucun n’est situé dans le sud de la Floride. En 2013, JC Penney avait fermé son magasin au centre commercial Sawgrass Mills Mall.

Macy’s a toutefois fait savoir que son magasin de City Place à West Palm Beach mettra la clef dans la porte, comme une centaine d’autres ailleurs au pays.

Si la mesure est acceptée au second vote qui aura lieu le 28 mars prochain, la ville de Coral Gables sera la première municipalité en Floride à bannir les sacs de plastique, largement utilisés par les commerçants.

Les seuls sacs permis seraient ceux recyclables, ceux pour les prescriptions pharmaceutiques et les petits sacs utilisés pour contenir les matières fécales des animaux de compagnie lors de la promenade.

Les marchands seront mis au courant sur les alternatives de sacs à offrir aux clients qui ont oublié leurs propres contenants.

Après une période d’ajustement d’un an, les fautifs seraient passibles d’une amende de 50 à 500 dollars, selon la récurrence de l’infraction.

En dépit d’une saine économie, les comtés de Palm Beach et de Broward ont souffert d’une légère hausse du taux de chômage en janvier dernier, selon le rapport du Florida Department of Economic Opportunity.

Dans Broward, le taux est passé de 4,7 % à 5 % en comparaison avec la même période l’an dernier. Pour ce qui est du comté de Palm Beach, l’écart est un peu plus large avec 5,2 % versus 4,7 %, toujours selon le rapport publié lundi dernier.

Miami-Dade renverse la vapeur avec une très mince diminution de son taux de chômage en affichant 5,1 % comparé à 5,2 % en janvier 2016.

Au niveau de l’État, rien n’a changé sur l’an dernier. Malgré l’addition de 277 900 emplois, le taux de chômage demeure à 5 %.

L’effervescence d’algues toxiques qui a paralysé les affluents du lac Okeechobee l’an dernier risque de se répéter si les élus ne prennent pas la situation en main.

La pollution, qui coule dans la rivière St.Lucie et l’estuaire Caloosahatchee à chaque fois que le Marine Corps of Engineer déverse l’eau du lac pour protéger les vieux barrages, est catastrophique non seulement pour l’environnement mais aussi pour le l’industrie touristique.

Le tourisme en Floride dépend largement de la qualité des eaux pour la pêche, la baignade et les sports nautiques. L’économie rattachée à ce domaine frise les 10 milliards de dollars annuellement et emploie 50 000 personnes dans l’État.

Tous s’entendent que la construction de réservoirs pour entreposer cette eau est nécessaire mais les propriétaires de champs de canne à sucre et les agriculteurs de la région se rebellent car plus de 55 000 acres de terres productives seraient converties en réservoir.

Avec la bénédiction des commissaires du comté de Broward, le terminal 25 du Port Everglades à Fort Lauderdale pourra commencer une rénovation de 75 millions de dollars. Cette proposition fait suite à une récente entente entre les autorités du port et Royal Caribbean, une compagnie de croisière basée à Miami.

Cette réfection est essentielle pour accommoder les méga bateaux de type Oasis. Pour appuyer l’autofinancement du nouvel aménagement, la compagnie navale paierait au port une somme de 14 $ pour chaque passager qui descendrait de ses navires. Sachant que ces derniers en contiennent plus de 5 500, un seul stop représenterait 77 000 $.

Le but serait de terminer la construction dès la fin octobre 2018.