×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Les mois suivants annonceront l’impact réel d’Irma sur le marché immobilier en Floride.  Même s’il est encore trop tôt pour s’avancer avec certitude, nous pouvons tout de même prédire certaines possibilités.

Chose certaine, Irma en a inquiété plus d’un et de nombreuses personnes craignaient encore pour leurs propriétés. Sur la côte Sud-est de la Floride, malgré certaines inondations dans le comté de Miami-Dade, la plupart des demeures et des bâtiments ont été épargnés. Il y a eu plus de peur que de mal face à l’ouragan. L’activité du marché immobilier a été au point mort pendant environ deux semaines, mais il retombera assez vite sur ses pieds puisque l’ouragan n’a pas frappé aussi fort que prévu à Miami.

 

De nombreux experts prévoient que le marché ne sera affecté qu’à court terme. D’après les données du Miami Association of Realtors, le mois d’août démontre une augmentation continue des ventes de maisons sur le marché moyen et les données du mois de septembre seront affectées dû aux pannes de courant, causant ainsi des délais dans les transactions immobilières. Certains pensent que le passage de cet ouragan fera jaillir autant du mauvais que du bon. À cet effet, des analystes mentionnent que dû à Irma, des décisions précipitées se font autant chez les vendeurs que les acheteurs et que qu’elles sont autant positives que négatives pour le marché.

 

Dans un même ordre d’idée, deux agents immobiliers du Sud-est de la Floride commentent dans ce sens. Paul Bilodeau, associé à By the Sea Realty, a déjà vécu d’autres passages d’ouragans et qu’il connaît les répercussions d’une telle tempête. Il affirme qu’Irma aura une influence sur le marché immobilier en Floride. Il a parlé à ses clients et ils ne se sont pas retirés, sauf qu’ils reconsidèrent l’achat d’une propriété en Floride. D’autant plus qu’au moment où il les rejoignait, une autre tempête majeure s’abattait sur Porto Rico! « Y’a toujours quelques mois où les gens sont refroidis à faire un achat » nous dit M. Bilodeau, mais selon lui, les gens oublieront et l’hiver au nord les incitera de nouveau à considérer une propriété dans le Sud, même si quelques clients seront perdus.

 

De son côté, Dany Flanders, copropriétaire chez Remax Reaction, croit qu’Irma aurait pu avoir beaucoup plus d’influence sur l’immobilier en Floride. Elle a causé des dommages et bien des clients étaient nerveux quant à l’état de leurs propriétés.  Ils ont demandé d’aller vérifier, mais l’influence aurait pu être vraiment pire sur la côte Est. Connaissant des agents immobiliers qui œuvrent sur la côte Ouest, M. Flanders dit que pour eux, ils vivent l’inconnu et leur marché est arrêté.  « C’est sûr que des aubaines vont s’en venir » nous dit M. Flanders.

 

L’impact sur l’immobilier est beaucoup plus important dans la région du Golfe du Mexique et les Keys et il n’y a rien à faire pour le moment.  

Pendant ce temps, des résidents sont confiants à l’idée de réparer et rebâtir les maisons et bâtiments affectés même si  d’autres ont vu leur rêve s’effondrer et s’apprêtent à fuir leur coin de paradis endommagé. Néanmoins, la majorité des acheteurs immobiliers en Floride sont conscients de la possibilité du passage d’ouragans et Irma nous l’a une fois de plus rappelée.

 

Pour tous vos besoins en immobilier, consultez les pages du Soleil de la Floride.    Vous y trouverez des agents experts.