×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Depuis cinq ans, le coût des maisons n’a pas cessé de grimper atteignant des sommets qui dépassent l’entendement. Si on remonte à juillet 2016, les trois comtés du Sud de la Floride ont vu les prix médians faire un bond en avant.

 

Dans Broward, la hausse a touché les 9% portant le coût de vente à 350 000 $ tandis que dans Palm Beach, la majoration s’est établie à 6 % ce qui rendait la valeur à 336 000 $.

Dans Miami-Dade, c’était devenu la folie furieuse. Le bond pour une résidence médiane a connu une ascension vertigineuse de 12 % portant sa valeur à 335 000 $.

Tout cela malgré les prévisions des agents immobiliers qui entrevoyaient presqu’unanimement, il y a plusieurs mois, que le sommet avait été atteint.

Dans ces cas, on parle de résidence pour famille dont les revenus sont considérés comme plutôt raisonnables et non pas de famille qui vivent dans la richesse.

 

Recul

Ce marché haussier a provoqué un recul du nombre de ventes. En juillet dernier, dans Broward et Palm Beach, la baisse a été de 2 % tandis que dans Miami-Dade elle était de 1 %.

Lawrence Yun est économiste et chef de l’Association nationale des agents immobiliers. Il fait remarquer que cette surenchère rend la situation difficile pour les acheteurs et en même temps pour les agents immobiliers.

Dans tout le sud de la Floride, la pénurie de maisons à bas prix et à moyen prix freine les ventes. Cette même pénurie favorise les propriétaires vendeurs qui veulent toucher le gros lot.

Dans Broward, on enregistre une baisse de logements disponibles de 9 % dont les prix varient entre 250 000$ et 299 000 $. Lorsque l’on change de classe et que l’on parle de richesse, Fort Lauderdale Realtors a indiqué que le nombre de demeures de haute gamme (600 000 $ - 999 000 $) disponibles sur le marché, a bondi de 16 % tandis que celles d’un million et plus ont augmenté de 7 %.

En fait, dans les comtés de Broward et Miami-Dade, l’inventaire de maisons à prix réduit ou moyen n’est plus suffisant pour satisfaire la demande des premiers acheteurs et des jeunes familles. Mais si les propriétaires vendeurs sont le moindrement raisonnables, bientôt, il ne leur faudra que quelques jours pour compléter un marché.

Dans tout l’État de la Floride, le prix médian pour les maisons unifamiliales en juillet était de 240,000 soit 7 % de plus qu’à la même période l’an dernier.

Les ventes ont progressé de 2%.

 

CONDO

Parlons des condominiums maintenant. Le prix médian dans Broward se situe à 158 000 $ une hausse de 9 %, dans Palm Beach avec une majoration de 2 % il est à 170 000 $ alors que dans Miami-Dade il est demeuré stable à 225 000 $. L’allure du marché immobilier démontre donc que les éventuels acheteurs préfèrent la location s’ils ne découvrent pas une propriété qui correspond à leurs moyens financiers. Dans ce cas, la liste des vendeurs trop exigeants risque de s’allonger dans les prochains mois.

Un courtier a fait remarquer que les mêmes annonces pour la vente de maisons paraissent depuis des mois et des mois.

Si on fait un recul de près de dix ans, on peut dire que ceux qui ont profité de la crise économique de 2008 pour acheter une propriété à presque la moitié de sa valeur sont les grands gagnants, s’ils sont devenus vendeurs.