La session législative de la législature de Floride se terminera en mai et cette année, une grande partie de ces 60 jours est consacrée aux questions sociales. Le Sénat et la Chambre des Représentants, tous deux contrôlés par des républicains, se battent l’un contre l’autre au sujet de la promotion du tourisme et de l’attraction d'industries majeures en Floride.

Le budget de l'État, présenté par le Sénat de la Floride, est très différent de celui proposé par la Chambre des représentants de l’État.

Rien n'est proposé pour encourager les investissements immobiliers étrangers. Comme par exemple, accorder à ces investisseurs et aux Snowbirds, la même protection que les résidents de l’État possèdent contre les hautes augmentations annuelles des taxes sur les immeubles. L’augmentation des impôts fonciers pour les résidents de la Floride est limitée à 3 % annuellement, même si la valeur de la propriété dépasse largement cette limite. Les investisseurs étrangers et les Snowbirds paient les taxes scolaires, bien qu'ils n'aient pas d'enfants dans les écoles de Floride. Ils n’utilisent pas non plus les services locaux tels que les services médicaux, d'incendie et de police, au même degré que les résidents permanents.

Richard Corcoran, de Lutz en Floride, est le nouveau président républicain de la Chambre. Il est contre l’idée de dépenser des fonds publics pour attirer de nouvelles industries avec emplois bien rémunérés dans l’État car il considère cela comme du « bien-être social » corporatif. Il s'oppose au budget de 85 millions de dollars, proposé par le gouverneur Rick Scott, pour des incitations économiques servant à attirer des emplois en Floride. Corcoran lutte également contre Joe Negron de Stuart, son homologue républicain et nouveau président du Sénat. Il est contre les dépenses visant à poursuivre la croissance des universités publiques floridiennes à proéminence nationale.

Corcoran s'oppose également au budget actuel de Visit Florida, l'agence responsable de la promotion du tourisme en Floride. Il propose de diminuer le budget actuel d’environ 76 millions à 25 millions de dollars, ce qui mettrait fin à l'efficacité de cette agence de tourisme financée par l'État. Il lutte contre le Sénat de Floride et contre le Gouverneur Scott sur ces questions.

Il est originaire d’une ville d'environ 19 000 habitants située au nord de Tampa, en Floride, où environ 88 % de la population est blanche et seulement 12 % est noire ou hispanique. Le président Corcoran semble contrôler entièrement la Chambre des représentants de la Floride, ce qui entraîne une impasse actuelle avec le Sénat et le gouverneur de la Floride. Puisqu’il ne vient pas d'une région touristique, il n’est aucunement pressé de promouvoir le tourisme pour aider son district. Il veut réduire d’un milliard le budget actuel de la Floride, mais son choix, quant à savoir où couper les dépenses, peut affecter la vie du citoyen moyen de cet État.