Le Canada n’est pas la cause du déficit commercial de l'actuel accord du libre-échange nord-américain, ALÉNA, entre États-Unis, le Mexique et le Canada. Le commerce entre les États-Unis et le Canada a entraîné un déficit de 9 milliards de dollars, les exportations américaines vers le Canada étant de 245 milliards alors que les importations à partir du Canada vers les États-Unis étaient 254 milliards. Le Mexique a importé des États-Unis pour 211 milliards de dollars alors que les États-Unis ont importé du Mexique quelques 270 milliards. Les problèmes de l'ALENA ne sont pas causés par le commerce entre le Canada et les États-Unis, mais par le commerce entre les États-Unis et le Mexique.

Il devrait y avoir une relation plus étroite entre les États-Unis et le Canada sous l'administration du Président Trump. Il est ridicule d'écouter certains politiciens dire qu'un mur doit être construit entre les États-Unis et le Canada, et que des terroristes entrent aux États-Unis par le Canada.

Les États-Unis et le Canada ont été des amis proches et des alliés à travers plusieurs guerres depuis aussi longtemps qu’on s’en souvienne. Les lois sur l'immigration ont été modifiées au milieu des années 60, et c’est là que cette relation spéciale a changé.

Les Canadiens représentent le plus grand groupe de touristes étrangers dans l'état de Floride, qui est aussi, le troisième état le plus populeux des États-Unis avec 20 millions d'habitants. Les Canadiens sont également le groupe le plus important de résidents d'hiver étrangers dans cet État. La Floride est maintenant aussi la résidence d'hiver du président Donald Trump, développeur et propriétaire de stations balnéaires et de terrains de golf.

Beaucoup ne réalisent pas les grands avantages et la publicité gratuite que l'état de la Floride recevra dû au fait que le président américain séjourne souvent dans cet État touristique.

Lorsque la décision sera prise de renégocier l'accord commercial de l'ALENA, il ne semble pas que le Canada soit la raison de la renégociation. Ce n'est pas au Canada que les industries américaines ouvrent de nouvelles usines à cause d'une main-d'œuvre moins chère, et ce n'est pas le Canada qui pose aux États-Unis, un problème d'immigration.

Le gouvernement mexicain ne fait apparemment aucun effort pour empêcher ses citoyens de traverser le Mexique et se faufiler aux États-Unis, y compris les criminels et les trafiquants de drogue et d’armes à feu.