×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Avec maintenant trois succursales dans la région sud-est de l’État, la Natbank continue d’améliorer 

Michael Côté occupe le poste de Président et Chef de la direction de l’institution bancaire depuis deux ans déjà. Il fait partie de la vague de renouveau enclenchée par la Natbank en 2015.  

Depuis, l’image et les services offerts par la Natbank ont été actualisés et transformés.  Le Soleil de la Floride a rencontré monsieur Côté à la succursale de Pompano Beach, pour faire le point sur le succès de cette réforme.

 

Succursale numérique

Inutile de le cacher, en 2017, ce sont les progrès technologiques qui pèsent davantage dans la balance lorsque vient le temps de mesurer le succès d’une entreprise. C’est encore plus vrai lorsque l’on parle d’une institution bancaire! Modeler le parfait équilibre entre les services offerts « face à face » et ceux « à l’écran » demande tact et investissement!  

C’est exactement ce que la Natbank a accompli depuis l’entrée en service de son jeune président, il y a deux ans. 

Tout d’abord, des modifications portées aux succursales de Pompano Beach et d’Hollywood, avaient permis d’actualiser l’image. Par la même occasion, la direction en avait profité pour améliorer le service à la clientèle. Puis, les clients ont accueilli à bras ouverts, la troisième enseigne de la Natbank, située dans la ville de Boynton Beach, dans le comté de Palm Beach.   

Durant toutes ces transformations, l’automatisation des services prenait place. À l’été 2016, la succursale numérique était finalement lancée.

« L’ajout d’une application mobile, rendant possible les dépôts de chèques par téléphone, la gérance des comptes en tout temps et la possibilité d’effectuer des transferts « de moi à moi » (ME to ME), ont contribué à une considérable augmentation du volume des transactions » explique monsieur Côté. 

« L’achalandage en succursale a toutefois connu un recul de 4 % » précise-t-il.

Est-ce la faute de l’application mobile? Celle de la faiblesse du huard? Difficile de trancher car avec la succursale numérique que les gens transportent au fond de leur poche, il devient impossible de savoir dans quelle partie du Monde ils se trouvent lors de leurs transactions.

Cette « APP » deviendra un outil encore plus indispensable très bientôt. Michael dévoile qu’il sera possible, dans les mois qui suivent, d’effectuer via texto et courriel, des transferts vers d’autres banques.

 

 

Prévisions 2018  

Aucun doute, les abonnés aux solutions bancaires en ligne de la Natbank ont à leur disposition,  les plus récentes technologies dans le domaine. Toujours selon le président de la banque,  il semble que la valeur du dollar canadien restera sensiblement la même en 2018. Du moins, c’est ce que tout porte à croire!

« On s’était rapidement habitué au un pour un (un dollar CDN pour un dollar US), mais ce n’est pas normal, on avait oublié ça. Mais les choses reviennent à la normale et il faudra s’y habituer à nouveau » dit-il.

Il exprime aussi qu’il y a toujours de bons investissements à faire en Floride. L’économie se renouvèle et il faut s’adapter, c’est du moins ce que l’institution bancaire est en train d’accomplir.En 2014, alors qu’il n’y avait que deux succursales de la Natbank,  30 employés, hiver comme été, assuraient un service bilingue. Aujourd’hui, avec trois succursales, une vingtaine d’employés suffisent à offrir le service ce, en français, anglais, créole, espa-gnol etc. Bien que la Natbank sert principalement à fournir l’extension des services de la Banque Nationale du Canada, elle ouvre la porte à la clientèle américaine afin d’équilibrer l’achalandage 12 mois par année.

Les défis ne manquent surtout pas pour Michael Côté. Pour s’assurer d’être à la hauteur de toutes les situations, il garde la forme en participant à des semi-marathons et s’adonne, depuis quelques semaines, au yoga. 

…La Natbank est vraiment une institution financière « cool » sur toute la ligne!