Info Express:

  • La bataille des devises

  • Présentation des maillots de bain 2018!

  • La crise des opioïdes empire!

On ne peut parler aux États-Unis, et donc en Floride, d’observation des oiseaux en milieu naturel sans faire référence à la « Audubon Society ». Elle est pour les ornithologues amateurs, la référence dans le domaine et le guide parfait pour réussir des randonnées et même des voyages organisés, spécialisés dans ce domaine.

Ou simplement pour découvrir et apprécier les loisirs en pleine nature comme par exemple le golf.

La Société Audubon existe depuis plus d’un demi-siècle sous différents aspects et activités, un peu partout dans les États-Unis. Elle a 45 chapitres, en Floride et doit son nom à un ornithologue franco-américain de la fin du 19e siècle.

Principaux sites d’observation des oiseaux dans le comté de Broward

Il est bien évident que l’on pout toujours décider de son propre chef de prendre tel ou tel sentier, de s‘installer à telle ou telle place avec ses jumelles et commencer à observer la vie des oiseaux, les photographier ou encore les filmer.

Il est cependant toujours préférable, surtout dans ses débuts, de se laisser guider et faire de ces découvertes des moments mémorables. La South Florida Audubon Society est certainement un des organismes le plus qualifié pour jouer ce rôle. Voici quelques-uns des sites qu’elle conseille à ses membres et au grand public. Signalons qu’ils sont tous structurés et organisés pour offrir le maximum de sécurité et de services aux adeptes de cette activité de loisir. (Nota : Dans cet article, le nom des oiseaux est volontairement laissé en anglais dans certains cas, pour éviter toutes confusions possibles au moment d’une visite avec des documents en anglais).

Hollywood

West Lake Park/Anne Kolb Nature Center, 751 Sheridan St.

Le Centre est situé à 2,5 miles à l'est de la I 95 sur Sheridan Street juste à l'ouest de l'Intracoastal Waterway.

Il faut dire que les avis sont partagés en ce qui concerne les possibilités d’observation des oiseaux dans ce grand centre naturel en milieu urbain. Ceci dit, il semblerait que l'hiver soit une saison très intéressante et un des meilleurs moments pour visiter et prendre une marche dans les nombreux sentiers qui s’y trouvent.

Dans le secteur de Tarpon Lake, sur le côté sud de Sheridan Street, on peut observer des Lesser Scaups, des Blue-winged Teals et parfois un Red-breasted Merganser qui hivernent ici. C’est aussi l'un des seuls endroits dans Broward, sur le côté ouest du lac, le long de sa plage rocheuse, que se trouvent des peeps et des plovers. En outre, on voit très fréquemment des Peregreine Falcons survolant le parc et allant se percher sur les terrasses des condos à proximité. Sur la piste sud du parc, on peut aussi découvrir des Kentucky Warbler, des Killdeer et des Black-necked Stilts. Au nord dans la portion centrale de la piste, on peut voir des King Rail et des Painted Buntings qui à marée basse pataugent dans la vase.

Au printemps et en été, le West Lake Park est aussi un endroit unique dans le comté de Broward pour faire une excursion en canot, en kayak ou faire un tour de bateau et observer les oiseaux dans le soleil couchant et avoir la chance de voir des roseate spoonbills voler dans le ciel.

John Williams Park, 6111 Sheridan St.

Ce petit boisement côtier de chêne, situé dans le centre de Hollywood, est bien connu pour observer les oiseaux chanteurs pendant la migration. On y a également observé des Screech Owls, des Yellow-billed Cuckoos et en hivernage des Cooper’s Hawks. C’est également un endroit idéal pour prendre une marche avec ou sans son chien, ou encore venir avec ses enfants et profiter d'une aire de jeux.

Coconut Creek

Fern Forest Nature Center - 201 Lyons Rd. South.

Cet espace de 247 acres, classé « Designated Urban Wilderness Area » fait partie du réseau “Great Florida Birding and Wildlife Trail”. Il tire son nom de la très grande variété de fougères (plus de 30 espèces) que l’on trouve ici. En fait, 10 groupes végétaux y ont été identifiés ce qui en fait l'une des plus importantes aires de plantes indigènes primaires de la Floride du Sud. Une telle végétation, on peut s’en douter, attire de par sa diversité, de nombreux oiseaux d’espèces différentes et ce pour le plus grand bonheur des observateurs.

Dania

John U. Lloyd Beach State Park, 6503 N. Ocean Drive

Notons que ce magnifique parc ouvert au grand public, proche d’Hollywood, est l'une des dernières zones de plage avec une végétation naturelle dans le comté de Broward. On y trouve différentes flores et faunes qui cohabitent et permet une observation très intéressante du milieu naturel. On y retrouve des boisements côtiers, des mangroves, des dunes de sable, et des plages. Le meilleur moment pour observer les oiseaux est sans aucun doute en semaine ou encore au début et en fin de journée, car cela permet d’éviter la foule qui dérange généralement les oiseaux.

La découverte peut commencer dès l’arrivée avec le boisement côtier qui longe le stationnement. Les grands figuiers fournissent des fruits pour les fauvettes migratrices et autres oiseaux chanteurs. Les grives, quant à elles, se cachent au sol dans les endroits où le boisement offre une couverture protectrice. Du côté des mangroves sur les rives boueuses, ce sont les northern waterthrush qu’il sera possible d’observer. Une fois passé le pont qui surplombe Whiskey Creek et arrivé sur les plages, ce sont les oiseaux de mer qui commencent à être vus comme par exemple les northern gannets, les frégates, les pélicans bruns, les mouettes et les sternes.

Pour terminer, il faut aller jusqu’à la jetée à l’extrémité est du parc pour pouvoir observer le long du ruisseau, de nombreux échassiers dont la reddish egret, des plovers, des bécasseaux et au large des côtes, de nombreux oiseaux de mer qui volent dans les airs.

Pour mémoire, citons également dans le comté de Broward

Fort Lauderdale

  • Hugh Taylor Birch State Park, 3109 East Sunrise Blvd.
  • Evergreen Cemetery, 1300 SE 10th Ave.
  • Brian Piccolo Park, Sheridan Street (près de Pine Island Ridge Road).

Davie

  • Tree Tops Park, 3900 SW 100th Ave.
  • Pine Island Ridge Natural Area, 3900 SW 100th Ave.

Pembroke Pines

  • Southwest Regional Library, 16835 Sheridan St.
  • Silver Lakes Wetlands, (près de Sheridan St. et la I 75).

Deerfield Beach: Deerfield Island Park, 1720 Deerfield Island Park

Plantation: Plantation Preserve Linear Trail, 70th NW Ave. & W Broward Blvd.

Miramar: Snake Warrior Island, 3600 SW 62nd Ave.

South Bay: South Bay Sod Farms.

Mais comment Jean- Jacques Audubon en est arrivé là ?

Jean Jacques est le fils du Capitaine au long cours; Jean Audubon. Militaire de carrière, il participe entre autre à la guerre d’indépendance des États-Unis sous les ordres de l’amiral de Grasse à Yorktown (1781). Une fois libéré de son engagement, il s’installe à Saint-Domingue (Haïti) alors colonie française très prospère où son frère a déjà des plantations de cannes à sucre.

Il y fait rapidement fortune et c’est au cours de son séjour sur l’ile qu’il a deux enfants extra-conjugaux, nés de deux mères différentes. Une fille, puis un garçon né en 1785 aux Cayes dont on ne connait pas exactement l’origine de la mère. On la dit française et blanche ou créole métis, au service d’un colon français de Saint Domingue, mais décédée peu de temps après la naissance de son enfant. De retour en France près de Nantes, il fait venir ses deux enfants qui seront élevés par sa femme légitime avec qui il n’avait pas d’enfant. C'est là que Jean-Jacques, dans le domaine de « La Gerbetière », à Couëron, sur les bords de la Loire, fait ses premières observations.

En 1803, il part pour les États-Unis pour gérer la ferme connue sous le nom de « Mill Grove » et la mine que son père avait antérieurement acquises dans la région de Philadelphie. Le domaine existe encore aujourd'hui, et il est la propriété de la National Audubon Society sous le nom de « John James Audubon Center at Mill Grove». Il y fait la connaissance de celle qui deviendra sa femme ; Lucie Bakewell. Il revient en en France quelques temps et y réalise alors ses premiers croquis d'oiseaux. Il repart en Pennsylvanie en 1806, et se marie en 1808. Il deviendra citoyen américain en 1812 et optera alors pour les prénoms de John James.

En dehors de sa passion pour les oiseaux et leur étude, on peut dire que la vie socioprofessionnelle de Jean-Jacques n'est pas des plus brillantes sur le plan financier. Cependant, il n'a jamais cessé d’observer et de réaliser des croquis d'oiseaux. Non seulement, il dé¬tient un talent indéniable, mais c’est un précurseur parmi ce que l'on peut appeler les peintres naturalistes, car il est le premier à reproduire grandeur nature les oiseaux qu'il observe. Au total : 489. Il innove également dans sa façon de naturaliser les animaux qu'il conserve.

Finalement, entre 1827 et 1838, il finit par réaliser ses objectifs et trouve un éditeur pour publier un ouvrage unique, où tous ses croquis sont regroupés dans 435 planches gravées et colorées. Ouvrage connu sous le nom de « Birds of America » et dont toutes les Audubon Society des États-Unis et de France présentent des copies totales ou partielles. II meurt en 1851, à New York, connu et reconnu pour son œuvre dans le domaine.

La « South Florida Audubon Society” - SFAS

La SFAS basée dans le Broward County offre une vaste gamme de services aux membres et au grand public qui peuvent participer aux réunions éducatives mensuelles de septembre à avril. Elles ont lieu soit au Fern Forest Nature Center de Coconut Creek ou au Anne Kolb Nature Center d’Hollywood. Les activités se regroupent autour de trois axes principaux :

  • Des excursions pour observer les oiseaux et profiter de la nature.
  • Des programmes d'éducation environnementale.
  • La défense de l'environnement et la conservation locale et régionale

Sources : Vous pouvez également consulter les sites suivants qui ont permis de documenter cet article : www.browardaudubon.org - www.wikipedia.org et tous les sites correspondant aux parcs signalés dans le texte de cet article.

Save