×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Westlake est un petit faubourg, égaré au nord du village de Wellington et de la ville de Loxahachee Groves, dans le centre du comté de Palm Beach.

Westlake, c’est une poignée d’habitants qui occupent de petits espaces sur les immenses terres d’une ancienne orangerie. Bientôt ce paysage sera totalement transformé parce qu’une nouvelle ville va y naitre, ambition du promoteur John Carter.

Une route bordée de palmiers a été construite menant au centre de ventes des futures maisons, qui, d’ici quelques années, seront suffisamment nombreuses pour que Westlake soit reconnu comme ville. La population commence à progresser et elle devrait atteindre les 15 mille résidents lorsque les 4 500 maisons seront cons-truites, au cours de la présente décennie. Il y a deux semaines, John Carter avait lancé une invitation à tous ceux qui avaient le goût de quitter les centres urbains surpeuplés et la folle circulation en plus de tous les inconvénients d’une densité écrasante.

Près de 4 000 personnes se sont rendues sur ces terres, certains venant d’aussi loin que Coral Springs et du comté De Miami-Dade.

 

Le rêve

Le rêve de Carter est de voir s’y installer des arrivants ayant le goût de vivre sur des espaces rappelant la vieille Floride. Plus de 90 pour cent des 325 premières maisons seront construites près de lacs artificiels. Le prix des résidences atteindront 275 000 $, ce qui est en deçà de 325 000 $, prix médian du comté. Le coût des maisons haut de gamme frôlera le demi-million de dollars.

La population déjà en place craint que ce projet vienne gâcher sa qualité de vie et sa tranquillité. Westlake ressemblera à un champignon perdu au milieu d’une immense campagne. Pour s’y rendre il faudra traverser des champs à perte de vue, des prés peuplés par le bétail. Cette nouvelle ville sera située à 50 minutes de Boca Raton et à 35 minutes du centre-ville de West Palm Beach.

Le promoteur insiste pour que sa ville en soit une piétonnière où les habitants préfèreront recourir à la voiturette de golf ou au vélo pour se rendre au bureau, dans les commerces ou les restaurants. Ned Murray, enseignant spécialisé en marché immobilier à l’Université internationale de Floride, est convaincu que ce concept attirera de très nombreux acheteurs désirant s’éloigner des centres urbains surpeuplés.

La hausse incessante du prix des logements dans les villes comme Palm Beach gruge les revenus des salariés jusqu’à hauteur de 65 pourcent, selon Ned Murray, alors que cette dépense ne devrait pas dépasser 45 pour cent.

Dans Palm Beach, le prix médian d’une maison familiale est hors de portée pour environ 82 pour cent des ménages. 

Ken Johnson, économiste du logement à Florida Atlantic University (FAU), croit que le concept Westlake se répétera ailleurs surtout en raison des prix abordables pour se loger et d’un coût de vie plus acceptable.