×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Les nouveaux efforts du Florida Fish and Wildlife Conservation Commission visant à diminuer  la population de pythons, en Floride du Sud, porte des petits fruits. Mais personne n’a trouvé la solution  pour exterminer ces envahisseurs voraces et sans prédateurs.  

Depuis le mois de mars dernier, 152 serpents ont été tués, dont 81 durant les deux dernières semaines de mai. Le projet pilote, qui a pris fin le 1er juin, a retiré des territoires de l’État une masse cumulative de plus de 2 000 lbs de serpent dont la longueur collective, si on les place bout à bout, représente deux terrains de football!  Le spécimen le plus long faisait 16’ 10 ‘’ et la femelle gestante la plus prolifique portait 73 œufs.

 

Chasse rentable

Le projet, financé par l’État, a été lancé le 25 mars dernier et s’avère rentable pour les payeurs de taxe. Les chasseurs gagnent 8,10 $ l’heure. Des bonis sont ajoutés selon la longueur du reptile capturé. Ainsi, un python de quatre pieds de long donne une prime de 50 $ et chaque pied en sus vaut 25 $ additionnels. Et ce n’est pas tout! Si un python tué porte des œufs, un surplus est alloué. À date, 32 000 $ ont été déboursés pour le projet. Ce qui revient à moins de 400 $ par serpent capturé. Les autorités considèrent le coût de cette stratégie peu élevé compte tenu de la difficulté de la tâche, sans compter l’inestimable dommage que ces reptiles causent à l’environnement. 

Ne s’improvise pas chasseur de python qui le veut bien! Sur les 1 000 inscriptions de gens désirant participer au programme, seuls 25 se sont qualifiées.

Lors d'une présentation à un conseil consultatif de district, au début mai, le chef des ressources foncières, Rory Feeney, a déclaré que les chasseurs à pied, en véhicules et en hydroglisseurs, ont scruté une bonne partie des terres du district. 

Parmi les 81 serpents capturés, 30 % étaient des femelles porteuses. Chacune retenait entre 40 et 73 œufs fécondés. On se souvient qu’une chasse organisée, il y a quelques années, avait permis la capture d’une femelle transportant plus de 100 œufs. Les biologistes estiment que des milliers de serpents ont envahis les Everglades et qu’il est impossible de les déloger. Le terrain de jeu d’un spécimen est environ trois milles carrés et la reproduction est annuelle. Ces constrictors sont très voraces. Triste réalité, ce sont maintenant des oiseaux qui se retrouvent en plus grand nombre à l’intérieur des reptiles éventrés, signe que la population de petits mammifères est décimée. 

 

Autre programme

En plus d’avoir engagé des chasseurs d’une tribu native de la région des pythons, d’avoir mis des trappes, engagé des chiens détecteurs de serpents etc., l’État n’a rien résolu.

Les dirigeants ont donc accordé le droit de chasser les pythons toute l'année sur 22 terrains publics, sans permis de chasse ou permis de gestion de la faune. L'État paie également un plus grand nombre d'entrepreneurs pour éliminer les pythons dans certaines zones déterminées.

Les chasseurs ont maintenant le droit de garder la carcasse du serpent et vendre des objets fabriqués de peau tannée. 

Mais l’infestation est sans précédent ni solution. Le gouvernement organise, dans les semaines qui suivent, des sessions d’information pour rencontrer et écouter les idées de tous pour trouver des façons d’atténuer l’épidémie. 

La réunion de West Palm Beach aura lieu le 15 novembre au Okeeheelee Nature Center, 7715 Forest Hill Blvd.