×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

Le mardi 11 avril dernier, le gouverneur de Floride, Rick Scott, déclarait l’état d’urgence alors qu’une centaine d’incendies faisaient rage partout en Floride.

Au moment d’écrire ces lignes, le lundi matin 17 avril, 111 feux brulent activement dans l’État. Selon le Florida Forest Service, 77 631 acres sont engouffrées par les flammes de ces derniers. Les vents en rafales parfois violentes, ainsi que les conditions de sécheresse, empirent et le pronostic pour les prochaines semaines est plutôt sombre.

Sinistre

La déclaration de l’état d’urgence la semaine dernière, a servi à donner aux Agences gouvernementales, le libre accès à toutes les ressources disponibles pour lutter contre les incendies afin de protéger la faune, les propriétés et les vies en danger. Plutôt cette année, le ministre de l’agriculture avait avisé le gouverneur de la probabilité d’un tel sinistre. Les autorités craignent toutefois que le pire soit à venir.

« Lorsque nous entrerons dans les mois d'été les plus chauds, la situation ne pourra que s'aggraver. Il est essentiel que nous prenions toutes les mesures possibles en ce moment, afin de bien nous préparer » affirmait le gouverneur Scott devant les médias le 11 avril dernier.

Le nombre et l’étendue des incendies qui font présentement rage dans l’État ont dépassé de presque 300 % ceux de l’an dernier à pareille date.

La saison des pluies étant de plus en plus tardive et moins abondante, le service météorologique prévoit effectivement une sécheresse jusqu’en juillet. Les vents secs et puissants qui balaient le Sud de la Floride depuis quelques temps, ajoutent grandement aux dangers d’incendies. Et selon le service forestier, toutes les causes de ces feux seraient de nature humaine.

Chiffres aberrants

La Floride a enduré un hiver très sec en plus d’être le deuxième plus chaud enregistré depuis plus d’un siècle. Les pluies tardives de l’automne dernier avaient favorisé la croissance d’une dense végétation qui se retrouve maintenant sans vie, gracieuseté d’un hiver très aride. La Floride est donc envahie d’arbustes morts inflammables qu’un rien n’allume.

Du premier janvier au 9 avril 2017, la Floride a enduré 1 494 feux et au-delà de 126 000 acres de forêt sont incinérées.

Chaque matin, depuis quelques semaines, l’odeur des feux est omniprésente à Hollywood, à moins que les vents soufflent de l’est. Le feu « Cowbell », dans le Big Cypress National Preserve, juste au nord de l’Interstate 75 entre Fort Lauderdale et Naples, fait rage depuis le 30 mars. Il est présentement sous contrôle à 50 % et près de 20 000 acres ont été ravagées.

Depuis Pâques, les pompiers de Floride et de Géorgie unissent leurs efforts pour combattre un énorme feu qui a déjà engouffré 21 000 acres le long de la frontière des deux États. L’incendie s’est déclaré le 6 avril et seulement 3 % du brasier est contenu. Plus de 200 hommes, un hélicoptère, 17 camions, cinq bulldozers et 27 tracteurs s’affairent à étouffer le monstre.

Le Florida Highway Patrol a fermé au moins trois routes majeures durant le long congé de Pâques, dû à la mauvaise visibilité.

Des pluies sont grandement souhaitées de la part des Floridiens, mais la météo ne prévoit aucun nuage capable d’apaiser les incendies cette semaine, ni pour les semaines à venir…