Partout en Amérique du Nord, le Micro Living commence à faire des vagues en milieu urbain. C’est en fait, l’art de vivre mieux, avec moins, et il y a maintes raisons d’adopter ce mode de vie qui inspire l’ingéniosité. Économiquement parlant, le Micro-Living est à la portée de plusieurs et ouvre la porte aux possibilités d’une vie urbaine plus saine et équilibrée. Non seulement pour les résidents, les visiteurs de quelques mois par année pourront aussi en profiter.

Miami est le plus récent centre urbain à endosser un projet de tour à appartements de style Micro Living ultra-moderne et voici ce qui fait l’enthousiasme des dirigeants de la ville.

Avantages pour le citadin

Il faut bien s’entendre, ce type de résidence n’est pas pour tout le monde. Aucune famille nord-américaine n’aspire à vivre dans un appartement de moins de 400 pieds carrés! Mais les célibataires, les couples sans enfants qui travaillent au centre-ville et les visiteurs réguliers y trouvent leur compte! À New-York, San Francisco, Seattle, Portland ou Houston, pour ne nommer que ces villes, le Micro Living est un « hot ticket ».

Pensez-y pour un moment; les gens délaissent leur voiture et économisent 5 000 $ et plus annuellement. Ils utilisent les transports en commun, Uber, le vélo et/ou leurs chaussures de marche! En plus de se remettre en forme, ils arrivent à destination en un clin d’œil au lieu de rager au beau milieu du trafic routier. Les citadins gagnent facilement une dizaine d’heures de loisir par semaine, leur permettant de profiter davantage des activités qu’offre le centre-ville.

Avantages pour l’environnement

Le projet d’appartements Micro Living de Miami a été accepté avec enthousiasme par la ville en aout 2016. Cet édifice comprend zéro aire de stationnement pour ses résidents et projette un design très créatif. Ceci représente d’impressionnantes économies monétaires pour le développeur ainsi que pour les résidents, et avantage l’environnement, laissant place à plus d’espaces verts.

Sans compter le de désengorgement du système routier au centre-ville et une réduction de la pollution!

Les objections

En dépit des avantages cités, il y a des objections valables.

Premièrement, ces micro-condos reviennent plus cher au pied-carré qu’un appartement trois fois sa grandeur. Même principe qu’acheter de la crème en petit pot versus l’acheter au gallon.

Deuxièmement, pour la même raison citée plus haut, il est difficile de louer son micro appartement.

Troisièmement, le Micro-living est un choix et une nouvelle tendance pour les nord-américains, mais c’est toutefois une coutume pour certaines ethnies de vivre en famille de quatre personnes et plus, entassées dans de tels espaces restreints.

Et cette perspective donne quelques épines au concept.