Info Express:

  • La bataille des devises

  • Présentation des maillots de bain 2018!

  • La crise des opioïdes empire!

Le 13 juillet dernier, le comté de Palm Beach a commis plus d’une bonne action en faisant couler à pic le bateau Ana Cecilia. C’était la troisième fois que ce vaisseau passait aux nouvelles pour des raisons bien différentes.

Il est passé de héros à zéro et purge maintenant sa sentence en reposant au fond de l’eau. En plus de créer un récif artificiel pour la vie marine et devenir une attraction pour les plongeurs, l’épave tient désormais le rôle d’un monument en l’honneur de cinq disparus.

Jamais deux sans trois…

En 2012, le vaisseau Ana Cecilia avait fait les manchettes internationales. Il était le premier bateau en plus de 50 ans, à effectuer un voyage humanitaire entre Miami et la Havane, Cuba. C’était toute une affaire!

Presque béni par les Cubains, la cargaison du navire comprenait des médicaments et des articles utilitaires introuvables à Cuba, ainsi que divers des groupes de bénévoles voués à des projets humanitaires.

Quelques années plus tard, la deuxième apparition de l’Ana Cecilia aux bulletins de nouvelles télévisées était toutefois moins glorieuse. L’incident s’est passé en septembre 2015, alors que les agents du Service des douanes et de la protection des frontières américaines, avaient saisi l'Ana Cecilia suite à une longue enquête sur le trafic de drogue. Les autorités avaient alors extirpé du navire, devenu contrebandier, une cargaison de cocaïne d’une valeur de plus de dix millions de dollars sur le marché noir.

Offert au comté de Palm Beach par l’U.S. Custom & Border Protection dans le cadre du programme des récifs artificiels, l’Ana Cecilia, préalablement nettoyé et spécifiquement modifié, s’est abandonné à l’honneur d’être submergé à 85 pieds de profondeur en guise de pardon.

Le 13 juillet 2016, les caméras de télé ont capté les images de ce bateau de 170 pieds de long, 40 pieds de large, alors qu’il coulait à pic à environ deux milles au large de Signer Island, dans le comté de Palm Beach.

L’épave est déjà vêtue d’éponges, de coraux, divers poissons et tortues.

En mémoire des disparus

En plus de créer un récif artificiel donnant la possibilité aux poissons et aux crustacés de coloniser l’épave, le squelette d’acier du navire sert de monument pour immortaliser cinq personnes qui ont péri aux mains de l’Atlantique il y a moins de deux ans.

D’une part, une plaque de bronze gravée à la mémoire de deux jeunes adolescents de 14 ans, Perry Cohen et d’Austin Stephanos, est attachée à la timonerie de l’Ana Cecilia. On se souvient que les deux copains ne sont jamais revenus de leur voyage de pêche du 24 juillet 2015. Leur chaloupe à moteur avait été repérée des mois plus tard mais les parents et la communauté sont restés sans réponse.

L'autre plaque honore le sheriff Fernandas Jones, son fils de 9 ans Jayden Jones et son beau-père, Willis Bell Fernandas Jones. Les trois citoyens de Port St. Lucie ont péri alors que leur bateau a pris l’eau lors d’un voyage de pêche en avril dernier.

Ces plaques commémoratives donnent aux familles éprouvées, un peu de réconfort et beaucoup d’appréciation pour les dirigeants du comté de Palm Beach.