Info Express:

  • La bataille des devises

  • Présentation des maillots de bain 2018!

  • La crise des opioïdes empire!

Les cinéphiles en ont plein la vue présentement grâce à la 34ème édition du Festival International du film de Miami (MIFF). L’événement bat son plein depuis le vendredi 3 mars et avant que le dernier projecteur ait fermé l’œil sur le Festival, environ 120 films, représentant une quarantaine de pays, auront animé les écrans de sept salles de cinéma environnants.

Le MIFF souligne cette année la culture cinématographique influente au Canada en reconnaissance du 150e anniversaire de la Confédération. Avec le soutien de Téléfilm Canada et du Consulat général du Canada à Miami, quatre des dix productions canadiennes participantes, sont présentées sous la bannière CANADA 150.

Première mondiale

Le Soleil de la Floride a assisté à la première mondiale du film « Y’est où le paradis? » réalisé par Denis Langlois. Ce film frais et touchant fait réfléchir et sait rendre hommage à l’espoir, à la vie, peu importe les difficultés et handicaps.

À l’occasion de cette première, Monsieur Langlois était en compagnie de sa jeune star, Marine Johnson.

Elle joue avec brio le rôle d’une adolescente atteinte d’une déficience intellectuelle, tout comme son grand frère.

Émilie et Samuel apprennent le décès subit de leur mère. Au service, on dit qu’elle est partie au paradis. Sans trop comprendre pourquoi leur mère les a quittés, les deux se sauvent en plein hiver, tentant de la retrouver à ce « paradis » de chasse et pêche dont elle leur parlait souvent.

« Ce scénario est inspiré par les enfants de cousins, atteints d’une déficience. L’idée m’est venue d’élaborer sur le sujet; qu’est-ce qui va arriver à ces enfants un jour, lorsque les parents n’y seront plus?» raconte Denis Langlois qui a collaboré au scénario avec Bertrand Lachance. Finalement, après huit ans de percolation, tout est venu à point. Le film obtient le soutien en production de la Sodec et du distributeur Axia films. Vingt-quatre jours de tournage extérieur durant l’hiver, une journée de tournage en été et voilà, c’est en Floride qu’a eu lieu le grand dévoilement.

Inspirante pour les jeunes

Denis Langlois, Marine Johnson.
Denis Langlois, Marine Johnson.

Le défi était de taille pour Marine. Mais elle n’avait pas froid aux yeux! Afin de mieux apprendre son rôle, elle s’est rendue à plusieurs reprises à l’école de chant et de danse Les Muses, de Montréal, qui offre une formation aux artistes vivant une situation de handicap. D’ailleurs, Gabrielle Marion-Rivard, « LA » Gabrielle du film de Louise Archambault, étudie à cette école et elle joue un petit rôle dans le film.

« Gabrielle est exceptionnelle » raconte Marine. « Elle est comme un boule d’énergie remplie d’amour! »

Marine n’avait que 16 ans lors du tournage. Riche de l’expérience, elle conseille à tous ceux et celles qui rêvent d’un avenir trépidant, de se cultiver, de mettre à jour leur propres projets et de développer leurs passions.

Nous partagerons d’autres coups de cœur et rencontres inédites avec acteurs et producteurs.

Le MIFF se poursuit jusqu’au 12 mars et plusieurs productions de langue française sont présentées. Visitez le site : 2017.MiamiFilmFestival.com pour toutes les informations pertinentes.