Info Express:

  • La bataille des devises

  • Présentation des maillots de bain 2018!

  • La crise des opioïdes empire!

Vous souhaitez pousser votre connaissance du vin à un autre niveau? Dégustez à l’aveugle. Il n’y a pas de meilleur moyen pour aiguiser vos sens. En trois temps, trois mouvements, vous dégusterez mieux et apprécierez mieux!

Cette pratique très simple n’est pas réservée qu’aux pros. L’idée n’est pas d’arriver à deviner avec exactitude comme Louis de Funès « dans l’Aile ou la cuisse ». L’objectif est plutôt d’apprendre à être attentif aux indices que vous laisse le vin, et à vous faire confiance à vos sens.

Ceci est un article pratique, le premier d’une série de trois.

Je vous suggère donc de vous servir un verre. Il est trop tôt? Comme on dit, il est bien 17h quelque part dans le monde! Dans ce cas, optez pour des bulles, plus facile le matin.

L’analyse d’un vin se fait en trois temps. D’abord on commence avec les yeux. La robe — terme technique pour couleur du vin — s’observe dans un verre incliné à 45° au-dessus d’une surface blanche. Deux choses: regardons premièrement l’intensité de la robe. Mettez votre doigt sous votre verre. Si vous avez un rouge, il se peut que vous ne le voyiez pas. Un vin opaque suggère un cépage à forte pigmentation et probablement un vin costaud. La robe est pâle? Il y a fort à parier que vous avez là un vin léger. Pour les blancs, on ne parlera pas d’opacité, mais la règle reste la même.

Ensuite, portez votre attention au vin, là où il entre en contact avec la paroi du verre face à vous — là où le vin est le plus mince et change de couleur. Voilà le disque. Il indique l’âge du vin. Pour un rouge, une teinte violacée annonce un vin jeune, tandis qu’une teinte orangée, voire brunâtre révèle un vin âgé. Quant aux blancs, un jeune vin possèdera un reflet verdâtre, tandis qu’un vieux vin tendra vers le ambré.

Enfin, comparez vos analyses aux descriptions qu’en font les commerçants de vin et les chroniqueurs en vin pour vous assurer d’être sur la bonne voie.

Cava Brut, Reserva, Segura Viudas (Environ 12 $)

Voilà un mousseux idéal pour vos dégustations matinales. Réserva signifie un vieillissement minimum de 15 mois sur lie (résidu solide de la fermentation). Avec seulement 12 grammes de sucre, c’est un excellent compagnon des pancakes. La bouche fraîche offre une légère sensation de sucre et des arômes de pomme verte et de noix. Les bulles sont fines et la texture ronde. Pratiquez-vous à jauger sa robe jaune de faible intensité et son reflet verdâtre.

Ventoux, Les Terrasses rouges, Château Pesquié (Environ 19 $)

Ce vin bio a la robe rouge violacée et il est de moyenne intensité. Situé au pied du mont Ventoux, dans la vallée du Rhône en France, le Château Pesquié est un assemblage de grenache et de syrah. Les arômes jonglent entre le sous-bois, les fruits noirs et les épices. Plutôt corsée, la bouche possède une belle fraîcheur et des tannins étoffés. Misez sur un plat tout aussi goûteux comme des pilons de poulet à la portugaise.

À la semaine prochaine pour l’analyse olfactive!